Cameroun : Pour la première fois, le gouvernement va lancer un audit international du réseau télécoms

Philémon Yang a donné son accord pour la réalisation d'un audit inaugural du réseau des télécoms camerounais | © SPM/Illustration
Philémon Yang a donné son accord pour la réalisation d’un audit inaugural du réseau des télécoms camerounais | © SPM/Illustration

Le gouvernement camerounais va lancer, dans les prochains jours, un appel d’offres international, en vue du recrutement d’un consultant devant réaliser un audit du réseau des télécoms du pays, apprend-on de sources autorisées.

Le Premier ministre, Philémon Yang, vient en effet de donner son accord pour la réalisation de cet audit inaugural du réseau des télécoms camerounais. Cette décision marque une étape décisive dans la bataille pour l’amélioration des services télécoms au Cameroun, que mène la ministre des Postes et Télécoms, Minette Libom Li Likeng, arrivée à la tête de ce département ministériel le 2 octobre 2015.

En effet, au sein de ce département ministériel, les responsables soutiennent que si les opérateurs du secteur en activité au Cameroun se livrent une bataille rude pour le contrôle d’un marché en pleine expansion, notamment avec l’avènement récent de la 3 et de la 4G ; cette concurrence laisse malheureusement très peu de place à la qualité du service aux consommateurs.

En témoignent les nombreuses plaintes des consommateurs camerounais, qui font généralement face aux interruptions du service internet et même des appels téléphoniques, à des errements dans la facturation, etc. Cette situation a d’ailleurs conduit des associations consuméristes à ester en justice, l’année dernière, non seulement contre des opérateurs, mais aussi contre le régulateur du secteur des télécoms au Cameroun, accusé d’attentisme et de laxisme dans l’accomplissement de ses missions.

Selon nos sources, l’audit annoncé découle de concertations engagées depuis quelques mois par la Ministre Libom Li Likeng, avec tous les acteurs du secteur des télécoms. En effet, apprend-on, c’est le 29 janvier 2016 qu’a été créé au sein du ministère des Postes et Télécoms, le Cercle de concertation permanente public-privée du secteur des postes et télécommunications (CPPT).

Cette instance a pour objectifs principaux, précisent nos sources, de recueillir les préoccupations des usagers, les attentes des opérateurs privés, relever les dysfonctionnements observés dans le secteur des télécoms et proposer au gouvernement des mesures susceptibles de concourir à l’amélioration du rendement.

Source : © Investir Au Cameroun

Par BRM