Cameroun : Précisions autour des offres d’appel à 25 FCfa et 15 FCfa la minute des opérateurs mobiles – 03/02/2015

Précisions autour des offres d’appel à 25 FCfa et 15 FCfa la minute de MTN et Orange. Photo d'illustration
Précisions autour des offres d’appel à 25 FCfa et 15 FCfa la minute de MTN et Orange. Photo d’illustration

Le 30 janvier 2015, l’opérateur de téléphonie mobile Orange a emboité le pas à son principal concurrent MTN dans la chute du tarif d’appel au Cameroun. S’il est bel et bien vrai que les deux entreprises des télécommunications ont revu à la baisse la minute d’appel, il faut cependant préciser que cette chute ne concerne pas la minute brute. C’est en fait une option soumise à conditions chez les deux sociétés.

Sur son site web, Orange fait savoir que la minute d’appel à 15 FCfa est possible seulement après avoir activé un code court, puis effectué une recharge de plus de 500 FCfa. Les 15 FCfa concernent les appels en national sur le réseau. En national hors réseau, la minute d’appel coûte 60 FCfa. Avec une recharge de moins de 500 FCfa, l’abonné qui a activé le forfait ne peut pas communiquer à 15 FCfa la minute d’appel. Celle-ci est plutôt facturée à 20 FCfa. Après activation, l’offre n’est valable que durant deux jours.

Chez MTN, c’est presque la même configuration. Son offre MTN 25 est également un forfait activable à partir d’un code court. La différence avec Orange est qu’il facture la minute d’appel en national à 25 FCfa, peu importe le montant de la recharge. L’appel en national vers les autres coûte 60 FCfa et la durée de validité du forfait ; dès son activation ; est de trois jours.

En cassant les prix de la sorte, la stratégie concurrentielle des opérateurs de téléphonie mobile MTN et Orange prend des allures de dumping. Ils baissent les prix et se positionnant de manière offensive sur le marché, tout en sachant qu’ils enregistreront des marges bénéficiaires aisées. En effet, Le prix de la communication voix, bien que ce soit dans le cadre d’un forfait, chute et augmente le niveau de consommation des abonnés qui désirent échanger plus longtemps. La limite dans un temps court de ces forfaits accentue leur renouvellement et fera donc certainement accroître par ricochet le revenu moyen par utilisateur (ARPU) des opérateurs.

Source : © Investir Au Cameroun

Par Muriel Edjo