Cameroun : Poursuite de la grève des bouchers à Douala

Poursuite de la grève des bouchers à Douala | DR
Poursuite de la grève des bouchers à Douala | DR

Les bouchers de Douala, en grève depuis deux jours pour protester contre la décision des responsables de l’abattoir de la ville d’augmenter les frais d’abattage des bœufs, ont décidé de maintenir leur mouvement, a-t-on constaté mercredi sur place.

La grève commence à se faire sentir, avec la rareté de la viande de bœuf dans certains marchés de la ville de Douala.

D’après des témoignages concordants, les responsables de l’abattoir ont décidé ‘’unilatéralement” de procéder à la hausse des frais d’abattage qui sont passés de 6300 francs CFA à 8300 de FCFA dès le 1er janvier 2016.

D’où la colère des bouchers qui, soulignent-ils, ne ‘’peuvent pas accepter de payer 2000 francs CFA supplémentaires pour satisfaire une mafia organisée”.

Selon eux, il y a encore trois ans, les frais d’abattage d’un bœuf étaient fixés à 5500 francs CFA, avant de passer à 6300 francs CFA en 2014, puis à 8300 francs CFA en 2016.

Les responsables de l’abattoir explique ces augmentations par le souci ‘’d’harmonisation” des prix avec ce qui se passe ailleurs, notamment à Yaoundé.

L’abattoir de Douala et de Yaoundé appartienne à la Société de développement de production animale (SODEPA, publique), qui pour le moment, se refuse à tout commentaire.

© CAMERPOST avec © APA