Cameroun – Poulet : pas d’inquiétude pour les fêtes de fin d’année

Un marché de poulet à Bafoussam | Photo d’illustration

Les prix ont légèrement grimpé en raison de l’augmentation de la demande.

A Yaoundé, le marché de Mvog-Ada reste officiellement fermé à la vente du poulet. La décision du gouverneur du Centre reste maintenue par ces temps de préparation des fêtes. Ce marché était avant sa fermeture le plus important centre de distribution du poulet de la sous-région où vienaient s’approvisionner les grossistes des pays voisins. Le marché est fermé à la vente du poulet à la suite de la dernière épizootie de grippe aviaire, mais la volaille s’y vend, clandestinement. Les commerçants avouent que c’est par instinct de survie et non par défi de l’autorité publique. « Si nous ne saisissons pas l’opportunité des fêtes de fin d’année, le poids de la dette, du fait de la destruction de nos marchandises et du ralentissement de l’activité, va nous écraser. Nos enfants ne mangerons rien à Noël », se lamente une vendeuse.
L’activité de vente du poulet y reprend du poil de la bête, contrairement aux mois passés et malgré l’illégalité. Le poulet ne manque pas. On n’a pas l’impression qu’on sort d’une crise», estime Etienne Tamo, « plumeur » professionnel. «Le poulet sera à table pendant les fêtes, mais les prix subiront une légère hausse, 2700 à 7000 F contre 2400 à 6500 F par le passé», nuance Jean Udalgo Tchoula, président des grossistes de poulets de Yaoundé. Au marché du Mfoundi, le poulet se vend. C’est un point de vente autorisé. Le marché du 8e où l’Interprofession avicole (Ipavic) écoule ses produits à bon prix attendra aussi les acheteurs. Mais aucun de ces marchés ne peut rivaliser avec le centre principal d’écoulement de Mvog-Ada, précise le président des grossistes. « L’écoulement du poulet sera difficile, avec une restriction du circuit de vente en cette fin d’année si le marché de Mvog-Ada n’est pas ouvert. Les fermiers ont subi de grosses pertes, mais ils se sont battus pour que le poulet se retrouve dans les fermes.

Source : © Cameroon Tribune

Par Jeanine FANKAM

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cameroun – Poulet : pas d’inquiétude pour les fêtes de fin d’année"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ghislaine Manrique

Le pauvre animal

Bruno Ella Mvogoh

nous on veut les congelés c’est à notre bourse

wpDiscuz