Cameroun : La Poste camerounaise prête à distribuer les journaux locaux

La Poste camerounaise prête à distribuer les journaux locaux | Ph. Illustration

Une commission a été mise en place entre la Cameroon Postal Services (Campost) et la Fédération des éditeurs de presse (Fedipresse) en vue d’étudier les contours de la distribution des journaux du pays par la première entité citée, a appris APA de source officielle.

Cette annonce, faite à l’issue d’une concertation tenue mercredi dans la capitale, Yaoundé, intervient au moment où la société Messapresse, filiale du groupe français Presstalis, annonce, pour des raisons de méventes massives et d’un un manque à gagner annuel de l’ordre de 270 millions FCFA, la résiliation des contrats la liant aux éditeurs camerounais dont elle détenait le monopole de la distribution des produits à l’échelon national.

L’accord de principe y relatif ayant été trouvé, la société postale publique a dit sa disponibilité à accompagner les patrons de journaux grâce à des moyens humains et logistiques permettant de couvrir toute l’étendue du territoire national.

La Campost revendique en effet, entre autres, un réseau de 250 bureaux de poste, 10 agences régionales EMS (courrier rapide) et 80 points de contact, 4 établissements spécialisés, 1 plateforme industrielle de courrier et colis, 24 points poste et 10 délégations régionales.

Messapresse, pour revenir à de meilleurs sentiments, exige plus d’efforts de qualité aux éditeurs, à qui il veut désormais imposer une commission de 50% sur la vente au numéro au lieu des 40% actuels mais aussi une subvention sur la distribution des journaux et un allègement fiscal, à travers une imposition sur le bénéfice et non plus sur le chiffre d’affaires.

© CAMERPOST avec © APA