Cameroun : Polycarpe Abah Abah, poursuivi pour une nouvelle affaire de détournement – 25/02/2015

Polycarpe Abah Abah, ancien ministre camerounais de l’Economie et des Finances.
Polycarpe Abah Abah, ancien ministre camerounais de l’Economie et des Finances.

Condamné le 13 janvier 2015 à une peine de 25 ans de prison ferme et à la confiscation de nombreux biens immobiliers, l’ancien ministre camerounais des Finances, Polycarpe Abah Abah (photo), qui purge déjà depuis juin 2014 une première peine de 6 ans de prison pour «délit d’évasion», a de nouveau comparu devant le tribunal criminel spécial (TCS) le 18 février 2015.

Cette fois-ci, M. Abah, qui a été acquitté dans une autre affaire en septembre 2014, est accusé de détournement d’une somme de plus d’un milliard de francs Cfa, dans le cadre des opérations de remboursement des crédits TVA aux entreprises camerounaises. A l’époque des faits, entre 1998 et 2005, l’accusé occupait le poste de directeur des impôts au ministère des Finances.

En effet, apprend-on, la somme présumée détournée par M. Abah Abah, qui nie les faits en bloc, s’est retrouvée dans son compte bancaire personnel, et non dans le compte de la direction des Impôts comme prévu. Selon les avocats de l’ancien ministre des Finances, cette confusion de comptes fut une méprise de la banque, qui s’était même excusée par écrit auprès de M. Abah après le constat de la situation.

Pour rappel, Depuis 2006, le chef de l’Etat camerounais a lancé «l’opération épervier», sorte d’opération mains propres destinée à traquer les prévaricateurs de la fortune publique. Depuis lors, une quarantaine d’anciens ministres et directeurs généraux de sociétés d’Etat, ont été condamnés à de lourdes peines de prison, pour détournement de deniers publics.

Source : © Investir Au Cameroun