Cameroun : Polémique autour de la prétendue prise d’actions de Dangote à l’Union des brasseries

Cameroun : Polémique autour de la prétendue prise d’actions de Dangote à l’Union des brasseries

La direction générale de la Société anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC) a ajouté à la controverse, autour de l’annonce faisant état d’une alliance capitalistique entre l’Union des brasseries du Cameroun (UCB, 10% des parts du marché des bières dans le pays) et le groupe présidé par l’homme d’affaires nigérian Aliko Dangote, a constaté APA.

Dans un communiqué publié mercredi la première entreprise citée, qui contrôle 74% du marché local et à l’origine de ladite annonce, a publié un communiqué laconique dont la teneur suit : «Une information indiquant qu’«UCB s’est allié à Dangote sur le plan capitalistique» s’est glissée dans notre rapport d’activité 2016. Nous retirons cette phrase. Cette information ayant été relayée par la presse, nous présentons nos excuses aux concernés et au public.»

Voici une semaine, des médias locaux s’étaient en effet fait l’écho d’un rapport de la SABC affirmant que «UCB, qui s’est allié à Dangote sur le plan capitalistique, a poursuivi sa communication sur la qualité de ses produits et a continué à dérouler de manière cyclique et permanente son programme de promotion capsules sur Kadji Beer en général et sur la King Beer de manière intermittente dans certaines régions».

C’est cette alliance avec Dangote (repreneur supposé de 92,2% du capital) qui a permis, entre autres, à UCB de réaliser une progression de vente de l’ordre de 31% en 2016 avec un volume de 620.000 hectolitres contre 470.000 hectolitres de bière en 2015, précisait alors le rapport de la SABC.

Mais, dès leur reprise par les médias locaux, UCB avait vigoureusement réagi, parlant d’«informations dénuées de toute véracité» et ne «reposant sur aucun élément fiable».

UCB, présente au Cameroun depuis plus de 44 ans, est et demeure «100% camerounais», martelait le correctif.

Dans une sorte de rétropédalage, la SABC va alors, selon un échange de messages électroniques de ses cadres ayant transpiré dans les médias, répandre cet élément de langage précédant son communiqué de mercredi dernier : «Cette information qui était destinée à un usage strictement interne à l’attention de nos actionnaires, a été relayée par la presse.»

En attendant probablement d’autres révélations, le sentiment quasi-général, par rapport à la polémique, oscille entre un rapprochement stratégique Dangote-UCB, vite éventé et une guerre commerciale entre la SABC et son éternel adversaire, UCB qui continue de se dire «fière d’être 100% camerounaise».

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz