Cameroun : Plus d’une centaine d’écoles clandestines fermées – 09/09/2014

Plus de cent établissements scolaires de l’enseignement maternel, primaire et secondaire privés ont été fermés dans la région du Littoral à Douala, a-t-on appris auprès des autorités éducatives nationales, en cette période rentrée scolaire au Cameroun.

Il s’agit des écoles et des collèges ne disposant pas d’autorisation de création, d’ouverture et de fonctionnement, a déclaré le délégué régional du ministère des Enseignements secondaires (MINESEC), pour la région du Littoral.

La ville de Douala enlève la palme d’or de « cette insalubrité scolaire », avec plus trente-trois collèges clandestins et plus de cinquante écoles maternelles et primaires clandestines fermés.

En cette période de rentrée scolaire où environ près de quatre millions de Camerounais ont repris le chemin des classes, lundi, les responsables du MINESEC et ceux du ministère de l’Education de base (MINEDUB), en appellent à la « vigilance de la communauté éducative nationale, afin d’éviter de tomber dans le piège des faussaires ».

D’après des témoignages concordants, il arrive que les parents et les élèves tombent dans le piège des « gens sans foi ni loi qui, une fois l’argent des inscriptions empoché, se fondent dans la nature, au grand dam de leurs victimes ».

C’est pour éviter de vivre ce type de situations que les autorités du secteur éducatif avec le soutien des forces de maintien de l’ordre veillent au grain, « les récalcitrants étant exposés aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur », rappellent-t-ils.

Avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz