Cameroun : Plus de 800 mineurs dans les prisons selon des organisations de défense des droits humains

Plus de 800 mineurs dans les prisons camerounaises selon des organisations de défense des droits humains | Illustration/DR
Plus de 800 mineurs dans les prisons camerounaises selon des organisations de défense des droits humains | Illustration/DR

Le nombre de mineurs est actuellement élevé dans les prisons camerounaises, plus de 800 ayant été dénombrés selon le ministère des Affaires sociales et des organisations de défense des droits humains.

Selon ces institutions qui ont engagé mardi un plaidoyer en direction des autorités, ces huit cent mineurs sont essentiellement des prévenus.

Beaucoup d’entre eux « ont été envoyés en prison pour des petits larcins mais le drame c’est qu’ils passent parfois trois, quatre ou cinq ans en prison sans être jugés ».

Une situation « déplorable en tous points de vue » selon l’Association des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) qui s’insurge également du fait que « plusieurs mineurs côtoient les bandits de grand chemin ».

« Nous interpellons une fois de plus les autorités sur ces violations des droits humains, surtout que cela concerne les jeunes appelés à prendre le relais des adultes ».

D’après des témoignages concordants, beaucoup de prisonniers mineurs font cellules communes avec de redoutables brigands, faute de structures adéquates les permettant de rester dans « les quartiers pour mineurs ».

Cette cohabitation amène certains jeunes à « l’état de délinquance primaire à leur entrée en prison à devenir des caïds, parce que, mis à l’école des vrais brigands durant leur séjour en prison ».

L’insuffisance des infrastructures et les lenteurs judiciaires sont pointés comme étant les principales causes de la surpopulation carcérale au Cameroun.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz