Cameroun : Plus de 80% de marchés du BIP 2015 passés dans le Centre – 29/07/2015

Des Camerounais vendeurs de rue cherchent des clients, à Yaounde le 27 avril 2015 | © AFP / Reinnier Kaze
Des Camerounais vendeurs de rue cherchent des clients, à Yaounde le 27 avril 2015 | © AFP / Reinnier Kaze

A la date du 30 juin 2015, le taux d’exécution reste en deçà des performances escomptées, selon le sous-comité technique régional de suivi réuni jeudi à Yaoundé.

Le niveau d’exécution financière du budget d’investissement public (BIP) 2015 pour la région du Centre est de 10,27%, soit 506,591 millions seulement sur une dotation globale de près de cinq milliards de F, en ce qui concerne les engagements. Dans les départements de la région, ce taux est de 9,71%, soit 754,773 millions sur les près de huit milliards disponibles. Dans les communes, plus de neuf milliards ont été attribués, mais seulement 4,80% de cette somme ont été consommés au 30 juin 2015. Ce bilan à mi-parcours a été présenté au cours de la deuxième session du sous-comité technique régional de suivi de l’exécution physico-financière de l’investissement public du Centre jeudi à Yaoundé. « La région du Centre a bénéficié d’un peu plus de 20 milliards en termes d’autorisation d’engagement pour la réalisation des projets en 2015. A mi-parcours, nous avons un taux de marchés passés de 83,28%. Nous restons très loin des objectifs auxquels nous prétendions arriver », a relevé Luc Koa, président du comité technique.

En effet, le rapport mentionne que sur les 292 marchés enregistrés pour 2015 au niveau de la région, 256 ont été lancés, 86 attribués, 51 ont démarré et un seul a été réceptionné. Au niveau de la contractualisation, tous les marchés devraient avoir été passés au 30 avril 2015. Mais, la non-maturation des projets, l’absence des moyens pour l’élaboration des dossiers d’appels d’offre et les nombreuses erreurs sur les autorisations de dépenses ont créé des lenteurs. Un autre frein qu’a relevé le sous-comité, celui du manque de professionnalisme de certaines entreprises. Au sortir de la rencontre, les responsables ont recommandé l’intensification du suivi dans les différentes phases de l’exécution du marché ainsi que le lancement, en temps opportun, du processus de résiliation des contrats de chantiers abandonnés.

En marge de cela, l’atelier régional d’actualisation du Programme d’investissement prioritaire (PIP) du Centre pour la période 2016-2018 s’est ouvert lundi dernier à Yaoundé. Ce programme vise à mieux prendre en compte les aspirations des populations dans l’exécution des projets de développement. Ainsi, à l’ouverture des travaux, le gouverneur de la région du Centre, Joseph Otto Wilson, a indiqué que: « l’atelier permettra d’identifier et de hiérarchiser les besoins réels des communautés nécessitant une intervention d’urgence ». Une enveloppe de 36 milliards de F a été accordée pour financer ces projets dans le cadre du PIP 2014-2016. Le taux d’exécution de ces projets se situe actuellement à 80%. L’atelier en cours va donc permettre d’actualiser le PIP 2015-2017 pour disposer des PIP régionaux 2016-2018.

Source : © Cameroon Tribune

Par Marilyne NGAMBO TCHOFO

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz