Cameroun : Plus de 4 500 admis au Concours de la Police

Plus de 4 500 admis au Concours de la Police | Illustration/Archives
Plus de 4 500 admis au Concours de la Police | Illustration/Archives

Les résultats définitifs publiés depuis vendredi dernier affichent néant dans certaines filières.

C’est une file composée de candidats, proches et curieux qui accueille l’équipe de CT ce dimanche matin à l’entrée de l’Ecole nationale supérieure de police de Yaoundé. Ils sont venus nombreux s’enquérir des résultats définitifs des concours spéciaux et directs en vue du recrutement de 4 700 personnels à la Police, lancés en mars et avril 2015. A l’esplanade même de ladite école, c’est chacun qui a le regard fixé sur le mur affichant les noms définitifs des élèves-commissaires, élèves-officiers, élèves-inspecteurs et élèves-gardiens de la paix. Y compris les listes additives.

Alors que certaines listes présentent une pléthore de noms, d’autres affichent néant ou n’atteignent pas le quota prévu. Pendant que certains candidats filment les résultats avec leurs téléphones portables, d’autres exultent de joie et envoient des messages à leurs proches via leurs appareils mobiles. D’autres par contre la mine défaite, n’arrivent pas à détacher leur regard des listes dont les résultats sont classés par ordre de mérite. C’est le cas de cette jeune dame ayant requis l’anonymat. « J’étais admissible en novembre dernier au concours des élèves-inspecteurs de police. J’étais très confiante aux épreuves orales et même plus pour ce qui est du résultat. Malheureusement, le reste n’a pas suivi, d’où ma déception », confie-t-elle.

Cependant, l’on note des résultats satisfaisants chez les généralistes qui atteignent le quota prévu. En revanche la tendance est moins reluisante chez les spécialistes. A titre d’exemple, chez les ingénieurs en conception de génie informatique option génie-logiciel ou réseaux, pour le grade d’élèves-commissaires, seulement un candidat est admis. Idem pour les ingénieurs de conception de génie civil option bâtiment et travaux publics, néant pour la filière ingénieur de conception des télécommunications. On recense ainsi plus de 4 500 candidats admis. La formation débute le 25 mai prochain à l’Ecole nationale supérieure de police de Yaoundé pour les élèves-commissaires, et les élèves-officiers. Le 25 mai au Centre d’instruction et d’application de la police de Muntengene pour les élèves-inspecteurs et le 30 mai, dans le même centre, pour les élèves-gardiens de la paix. Ce sera pour une période de trois mois.

Source : © Cameroon Tribune

Par Assiatou NGAPOUT M.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz