Cameroun : Pluie d’hommages après le décès du footballeur Patrick Ekeng

Le Camerounais Patrick Ekeng (au sol) après un malaise lors du match entre son équipe le Dinamo Bucarest et le Viitorul Constanta, le 6 mai 2016 à Bucarest | © AFP/STRINGER
Le Camerounais Patrick Ekeng (au sol) après un malaise lors du match entre son équipe le Dinamo Bucarest et le Viitorul Constanta, le 6 mai 2016 à Bucarest | © AFP/STRINGER

Les hommages ne tarissent pas au Cameroun, après la mort vendredi, en plein match de championnat de Roumanie opposant son club Dinamo Bucarest à Viitorul (3-3), du footballeur de 26 ans Patrick Ekeng.

Dans un message de condoléances à sa famille le président de la fédération nationale de la discipline, Tombi à Roko Sidiki, fait part de son émotion, de sa consternation et de sa tristesse face à ce drame dont a été victime le milieu de terrain international.

«Nous perdons un fils, un frère et un jeune footballeur de grand talent au futur prometteur. C’est un drame non seulement pour votre famille, mais pour l’ensemble du football camerounais, africain et mondial.»

Ancien capitaine de la sélection, Samuel Eto’o Fils évoque de «tristes images» qui en rappellent d’autres, à savoir la mort, dans les mêmes circonstances, le 26 juin 2003 à Gerland (France), de son compatriote Marc Vivien Foé.

Pour lui, Patrick Ekeng a été frappé par la mort en pratiquant le métier qu’il a appris et qui les unissait : le football.

«Complètement effondré et abattu», il juge «totalement incompréhensible» de partir si jeune, avec un talent certain, dont les premiers rayons illuminaient déjà le maillot vert, rouge et jaune du Cameroun.

L’actuel titulaire du brassard des «Lions indomptables», Stéphane Mbia, n’en revient toujours pas et conclut que «la famille du football camerounais a perdu un frère».

«Les mots me manquent, RIP Patrick…», écrit son désormais ex-coéquipier en sélection, Henri Bédimo.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou, abonde dans le même sens : «Il est extrêmement difficile de trouver des mots, de comprendre, face à un drame aussi brutal.»

CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz