Cameroun : les Plantations du haut Penja à la quête des solutions pour faire à la concurrence internationale

Cameroun : les Plantations du haut Penja à la quête des solutions pour faire à la concurrence internationale

Dans son éditorial publié dans le magazine de la Plantation du haut Penja (Php) ce mois de juin Armel François, directeur général explique que le marché européen, principale destination de la banane camerounaise, est actuellement sur approvisionné. Notamment du fait de l’abondance de la banane dollar latino-américaine, dont les pays producteurs, cette année, ne font face à «aucun phénomène climatique (El niño, la niña, les cyclones et autres tempêtes tropicales), tectonique (tremblements de terre), volcanique, social ou politique (…), ce qui n’était pas arrivé depuis de très nombreuses années. Des difficultés pour lesquelles, il faut trouver d’autres sources de revenus. Le point avec CAMERPOST.

La Php veut produire 230 000 tonnes de bananes d’ici 2035

Pour résister à la pression internationale, la PHP est actuellement en phase d’extension de ses plantations de bananes à Dehane  – dans le Sud du pays -. Cette extension se fera en plusieurs phases, sur un projet global de 800 hectares. Dans la première phase, il est envisagé d’irriguer 52 hectares. L’entreprise que manage Armel François compte produire 230 000 tonnes de bananes d’ici 2020, une ambition qui permettra au champion national de la production bananière au Cameroun de contribuer à l’atteinte de l’objectif de 500 000 tonnes projetées par le gouvernement d’ici 2035.

Cette structure veut également étendre ses sources de revenus dans d’autres secteurs économiques. En effet, à côté de la banane, cette unité agro-industrielle produit également du poivre blanc à  Penja (près de 40 tonnes par an), et vient de se lancer dans le cacao, avec la création de plantations sur 150 hectares et la construction d’une unité de transformation produisant localement du chocolat sous la marque «Ateliers des cinq volcans».

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : les Plantations du haut Penja à la quête des solutions pour faire à la concurrence internationale"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Francis Bienvenu Kamkuigne

Quand vs étiez leadeur qui population n’était pas au courant ,n’avait aucun profit ,c’est la descente aux enfers .

wpDiscuz