Cameroun – Plan triennal spécial jeunes : une plateforme numérique en place

Le ministre camerounais de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou, met en place la plateforme numérique en place du Plan triennal spécial jeunes | Ph. © CT

 102 milliards de F. C’est le montant alloué par le président de la République au Plan triennal spécial-Jeunes (PTSJ) le 10 février 2016.

Pour sa mise oeuvre, le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou, a organisé, sous le haut patronage du Premier ministre, chef du gouvernement, un séminaire sur le renforcement des capacités des structures opérationnelles du Minjec et des intervenants du gouvernement et non intervenants, du 11 au 13 janvier. Au terme des échanges, une plateforme numérique a été mise en place au sein de l’Observatoire national de la jeunesse (ONJ). C’est cette instance qui va servir d’intermédiation entre la demande des jeunes et l’offre de services en leur faveur. Ceci sur la base d’une cartographie de leurs aspirations réelles et l’inventaire
des projets gouvernementaux et non gouvernementaux à eux dédiés.

L’ONJ va permettre ainsi de disposer d’une base de données nominale actualisée qui va orienter les jeunes et leur donner l’opportunité d’effectuer des analyses statistiques pertinentes sur leur situation socio-économique aux plans national et local. « Vous devez savoir que tout ce que vous ferez sur cette plateforme sera enregistré au niveau national. Nous devons être transparents. Nous avons remis des ordinateurs, des modems et des clés USB aux Centres multifonctionnels de promotion des jeunes (CMPJ) pour encadrer la jeunesse », a assuré le ministre. C’est dans cette perspective que les jeunes venus des dix régions ont été conviés à la maîtrise de cet outil pour une utilisation efficiente du kit informatique d’enregistrement et de connexion Internet.

Comment ça fonctionne La tranche des jeunes concernés se situe entre 15 et 35 ans, en attente ou à la recherche d’une qualification professionnelle, d’une formation entrepreneuriale, d’un emploi, d’un autoemploi ou d’une activité d’intérêt collectif. L’inscription à l’ONJ se fait auprès des différents Centres multifonctionnels de promotion des jeunes (CMPJ). Les jeunes ou les partenaires peuvent obtenir les formulaires de plusieurs manières : soit en les téléchargeant à l’adresse www.onjcameroun.cm, soit en récupérant le formulaire dans les CMPJ ou les différents bureaux du CNJC. Une fois le formulaire rempli, le postulant le dépose dans le CMPJ le plus proche de lui.

Une application web et mobile sera également disponible dans les prochaines semaines, en vue de faciliter davantage l’inscription des jeunes. Pour les jeunes n’ayant pas de smartphone, un mécanisme sera mis en place pour les enregistrer à travers les téléphones simples dits de première génération. Entre autres résultats attendus par le Minjec, l’enregistrement de 1.500.000 jeunes dont 500 000 sensibilisés,  mobilisés et orientés vers des guichets correspondant à leurs besoins chaque année.

En raison d’une moyenne comprise entre 1 000 et 1 700 jeunes par commune. La mise en place d’un centre de télé-conseil de jeunesse animé par les téléconseillers de jeunesse, permettra d’écouter, d’orienter et d’intensifier l’encadrement de proximité des jeunes.

Source : © Cameroon Tribune

Par Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cameroun – Plan triennal spécial jeunes : une plateforme numérique en place"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Victorine Ndjoum

Ça ne s’arrête pas il faut absolument grignoter dessus

ze mve simon

quand on a dépassé 35 ans pour bénéficier du programme triennal des jeunes, les 25 000 jeunes nous ont refusés, nous devons alors mourir? ou alors…

wpDiscuz