Cameroun – Plan d’urgence : 10 milliards F pour l’hôpital général de Douala

André Mama Fouda, Ministre Camerounais de la Santé Publique.
André Mama Fouda, Ministre Camerounais de la Santé Publique.

Annonce faite par le Minsanté lors de sa visite avant-hier de la mission belge de chirurgie cardiaque.

« Je voudrais demander à ce que la partie belge laisse un petit mémo pour que la prochaine fois, elle n’apporte plus rien, juste la ressource humaine, et qu’elle trouve tout sur place. » Par « tout », André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, entend les équipements lourds d’intervention habituellement apportés par la mission belge de chirurgie cardiaque, en séjour à l’hôpital général de Douala depuis le 26 octobre dernier pour la sixième fois. Des équipements tels que la pompe de circulation extracorporelle, qui joue à la fois le rôle de cœur et de poumons pendant une opération. Ce vœu émis avant-hier 2 novembre 2015, par le Minsanté dans la salle polyvalente de réunion de l’institution sanitaire, s’appuie notamment sur l’annonce faite de 10 milliards F accordés à l’HGD dans le cadre du Plan d’urgence triennal.

Le membre du gouvernement a donc assuré que ces fonds sont déjà mobilisés et qu’actuellement, on est à la finalisation des études. Différentes séances d’échanges ont également eu lieu pour redéfinir les pôles d’excellence de l’hôpital général de Douala. Et l’un de ces pôles est la cardiologie. A cet effet, André Mama Fouda a tenu à féliciter ce partenariat camerouno-belge qui est « un partenariat coût-efficacité », permettant de réaliser des opérations chirurgicales difficiles au meilleur coût possible. Partenariat dont l’objectif à terme est justement, comme l’a rappelé le Pr Eugène Belley-Priso, Dg de l’HGD, « le transfert de compétences et l’acquisition d’équipements. »

Des ambitions qui commenceront donc à se concrétiser dans les mois à venir selon le ministre : « Normalement, si tout se passe bien, à la fin de l’année prochaine, nous devrons célébrer le nouvel hôpital général de Douala qui sera totalement relooké tant sur le plan infrastructurel que des équipements. » André Mama Fouda a également insisté sur la nécessité de rééduquer les Camerounais, qu’ils comprennent que tous leurs problèmes de santé ne seront pas forcément résolus par les évacuations, vu que des formations hospitalières au pays disposent d’un plateau technique de pointe et d’un personnel d’expérience. Il a dans ce sens appelé l’HGD à publier les résultats de cette mission qui est là jusqu’au 6 novembre prochain, afin que le large public puisse évaluer le bon travail abattu sur place.

Source : © Cameroon Tribune

Par Rita DIBA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz