Cameroun : plaidoyer de la société civile pour l’adoption d’une loi antitabac

Cameroun : plaidoyer de la société civile pour l’adoption d’une loi antitabac

C’est le souhait de la Coalition camerounaise contre le tabac (C3T). Les membres ont évoqué les raisons lors d’un échange le 31 mai 2017 à Douala, capitale économique. Ils estiment que c’est le moyen phare pour combattre le tabagisme qui a fait son lit au pays. Le point avec CAMERPOST.

Interdire la vente des produits du tabac aux mineurs

D’après la C3T pilotée par Dr Ndembiyembe Flore, la loi en question existe mais son adoption tarde. Et pourtant, elle visera à interdire toutes formes de publicité, de promotion et parrainage en faveur du tabac. Elle va protéger contre l’exposition à la fumée du tabac. Elle va interdire la vente des produits du tabac aux mineurs par les mineurs et favoriser l’impression des avertissements sanitaires sur les emballages, puis augmenter les prix par une fiscalité pour la santé publique.

Une doléance qui vient à point nommé quand on sait que selon un rapport publié conjointement par l’Institut national du cancer et l’Organisation mondiale de la santé (Oms) en janvier 2017, le tabagisme coûte aux pays plus d’un milliard de dollars par an. Ce qui fait de la lutte contre le tabac une priorité de la santé publique. De plus, de nos jours en Afrique, environ 77 millions d’adultes fument actuellement. Si l’industrie de tabac est autorisée à fonctionner sans règlementation, le nombre de fumeurs augmentera de plus de 7 fois à 572 millions au cours du siècle. C’est pour éviter cette situation qu’au Cameroun, les membres de la Coalition camerounaise contre le tabac (C3T) sensibilisent.

Atteindre les 17 Objectifs de développement durable (Odd)

Pour la cible, le fardeau du tabagisme est une question de développement qui doit être abordé pour assurer un avenir durable pour l’Afrique. Le Cameroun peut alors atteindre les objectifs mondiaux visant à réduire les décès prématurés causés par le tabagisme et réaliser les 17 ODD (Objectifs de développement durable) si les gouvernements agissent dès maintenant. « Des vies seront sauvées et les coûts des soins de santé réduits, conduisant à un rendement durable des investissements grâce à une population camerounaise en bonne santé, capable et plus productive », poursuivent les membres de C3T.

Notons que leurs activités ont cadré avec la célébration de la Journée mondiale sans tabac sur le thème: « le tabac, une menace pour le développement ». Une journée qui veut aider les fumeurs à modifier leur comportement en rappelant les risques pour la santé liés au tabagisme et plaider en faveur des politiques efficaces pour réduire la consommation de tabac.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : plaidoyer de la société civile pour l’adoption d’une loi antitabac"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tchomgoue Tchokodih Gabby Franck

Merci,il faudra interdire la commercialisation et la fabrication voire la pénalisation de ce truc.

wpDiscuz