Cameroun : les peuples Batanga célèbrent le Centenaire du Mayi

Des élites Batangas | © CAMERPOST / Linda Mbiapa
Des élites Batangas | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

Le 31 mai 2016 va marquer la clôture de la célébration du 100ème anniversaire du retour des peuples Batanga sur leurs terres natales. Un événement dont les activités ont démarré depuis le mois de février dernier dans les régions du Cameroun. Au menu, selon les informations communiquées à CAMERPOST, les organisateurs parlent des causeries éducatives, concours de l’éloquence en Batanga, poèmes, pèlerinage dans le Sud-Ouest, etc.

 Au sujet de l’événement en question, Dr Michel Mahouve III, chef de groupement Batanga Lohovè par ailleurs président du Comité d’organisation à Kribi explique : « le centenaire du Mayi est le ferment de la remobilisation des Batanga autour des thèmes de la fraternité et de l’attachement à leur terroir, pour que leur vie soit essentiellement bâtie autour de leur histoire, leur culture et leur peuple ». Il ajoute : « nous entendons faire de la commémoration du centenaire du Mayi, un puissant instrument de rayonnement de notre peuple et de notre ville. Notre vœu est qu’elle fasse voguer notre barque au-delà de l’horizon étroit de notre tragique histoire ». A sa suite, Laurent Joël Ndjokoue, secrétaire général du groupement Batanga Lohovè, Michel Bohele Nkoty, notable et Hervé Benae Bell, ancien maire de la commune de Kribi 1er, ont soutenu que : « 100 ans déjà ! Cela se fête, dignement, avec faste et éclat. Le Mayi 2016 se situe comme par un heureux hasard, à la fin d’une décade mémorielle exceptionnelle, ouverte en 2006 pour la ville de Kribi et notre peuple, couple inextricablement lié ».

 « Mayi » pour les Batanga de Kribi, est la fête du retour de l’exil involontaire occasionné par une guerre qui n’était pas la leur. L’exil dans l’Est-Cameroun Occidental, plus précisément sur les flancs du Mont Cameroun à partir du 27 février 1945, s’est révélé un concentré, apprend-t-on, de souffrances, en tous genres. « Il a laissé des blessures qui peinent à cicatriser. Le retour a été par vagues successives, les 14 février et 9 mai 1946. Une sorte de renaissance pour nous. Tout Batanga digne de ce nom, où qu’il se trouve à travers le monde, doit fêter à sa façon le centenaire », soulignent des autochtones interrogés à Kribi.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : les peuples Batanga célèbrent le Centenaire du Mayi"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Marcel Ntonga

Je suis fier d’être batanga

wpDiscuz