Cameroun : persistance du taux de prévalence au VIH/Sida chez les homosexuels (officiel)

Dépistage du VIH/Sida | Photo d'illustration
Dépistage du VIH/Sida | Photo d’illustration

Le taux de prévalence du VIH/Sida chez les homosexuels est actuellement de 44,3% à Yaoundé et 24,2% à Douala, les métropoles politique et économique du Cameroun, selon des données du ministère de la Santé publique.

Ces chiffres sont quasiment les mêmes que ceux publiés voici 4 ans par Affirmative Action (ACT), une association de jeunes locaux dédiée à la promotion des droits humains et droits en santé sexuelle et reproductive des groupes sociaux marginalisés.

Selon cette ONG en effet, le taux de prévalence à VIH chez les homosexuels était, en 2012, le plus élevé au niveau national, soit 37,2% (44% à Yaoundé contre 24% à Douala).

D’après le profil des estimations et projections en matière de VIH et sida au Cameroun (2010-2020) dressé par cette organisation, il y avait environ 19.000 homosexuels au Cameroun en 2012 avec une forte concentration dans les zones urbaines, notamment les deux cités évoquées.

D’une manière générale, ACT observe un faible taux de participation des homosexuels dans les activités de mobilisation, «sûrement dû au cadre juridique camerounais qui pénalise les relations entre personnes de même sexe et au contexte socioculturel qui ‘’force’’ au mariage traditionnel».

Le Code pénal camerounais punit d’un emprisonnement de 6 mois à 5 ans et d’une amende 20.000 à 200.000 FCFA, «toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe».

S’agissant d’autres groupes vulnérables à la pandémie, le ministère camerounais en charge de la Santé publique indique que la séroprévalence est actuellement de 16,3% chez les camionneurs, 36,7% chez les travailleuses du sexe, 16,8% chez les populations carcérales et 10% chez les femmes âgées de 35 et 39 ans.

D’une manière générale, et selon les données officielles, le taux de séroprévalence au VIH/Sida dans le pays est actuellement de 4,3%, contre 5,5% en 2004 pour une population estimée à 22 millions d’âmes.

© CAMERPOST avec © APA

  • Ça veut dire qu’on les connais déjà. Pourtant une pratique interdite au pays. Si non comment pouvez vous être au courant de ce pourcentage ?