Le Cameroun perd chaque mois 650 millions de FCFA à cause de la contrebande sur le sucre

sosucam

APA – Douala (Cameroun) La contrebande sur le sucre en provenance du Nigéria fait perdre chaque mois 650 millions de francs CFA à l’économie camerounaise, avec en prime, la menace sur l’emploi pour les sociétés productrices

Selon des sources bien au fait de ce trafic,  plus de 5000 tonnes de sucre en provenance du Nigeria voisin entrent de manière frauduleuse, au Cameroun, mettant ainsi en difficulté, la production nationale.

Principale victime de cette contrebande, la Société sucrière du Cameroun (SOSUCAM), filiale du groupe français SOMDIAA, qui, de plus en plus, éprouve des difficultés pour approvisionner le pays.

Le président-directeur général de la SOSUCAM, Louis Yinda, ne cesse de dénoncer cette situation,  craignant une suppression des 7000 emplois de l’entreprise si la fraude persiste.

Il faut dire que le calme observé ces derniers temps dans la traque contre la secte islamique Boko Haram fait bien l’affaire des trafiquants qui utiliseraient aussi bien les frontières poreuses du septentrion, que la voie maritime vers les régions du Littoral et du Sud-ouest.

Par © CAMERPOST

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz