Cameroun : Pékin inquiet pour les dix Chinois enlevés dans le Nord – 20/05/2014

La Chine a fait part mardi de sa “profonde inquiétude” après la disparition de dix travailleurs chinois dans le nord du Cameroun, probablement enlevés par des islamistes de la secte Boko Haram venus du Nigeria.

Le président chinois, Xi Jinping.
Le président chinois, Xi Jinping.

Lors d’une attaque vendredi non loin de la ville de Waza, à 20 km de la frontière nigériane, un soldat camerounais a été tué. (voir )

Nous sommes en contact permanent avec les gouvernements du Cameroun et d’autres Etats concernés“, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei.

Nous demandons à ces pays d’assurer au mieux la sécurité des entreprises chinoises dans la région et de renforcer les mesures de protection“, a-t-il ajouté.

L’ambassade de Chine au Cameroun a annoncé qu’un travailleur chinois avait été blessé par balles à l’épaule et au ventre dans l’attaque et qu’on était sans nouvelles de dix autres, probablement pris en otages, a rapporté dimanche l’agence de presse Chine nouvelle.

Dix véhicules appartenant à la compagnie publique chinoise Sinohydro, qui entretient des routes au Cameroun, ont été pris par les assaillants, a précisé l’agence. (Sui-Lee Wee; Guy Kerivel pour le service français)

© Par Thomson Reuters