Cameroun : Paul Biya ordonne l’arrêt des poursuites contre des leaders de la contestation anglophone

Le chef de l’État camerounais, Paul Biya, a ordonné mercredi l’arrêt des poursuites pendantes devant le tribunal militaire de Yaoundé, la capitale, contre des leaders de la contestation anglophone dont le mouvement, depuis octobre 2016, a paralysé les activités socioéconomiques des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, selon un communiqué diffusé en fin d’après-midi par la radio nationale

Cameroun : Paul Biya ordonne l’arrêt des poursuites contre des leaders de la contestation anglophone
Photo: © Facebook President Paul Biya

Il s’agit principalement de l’avocat Nkongho Felix Agbor, de l’enseignant d’université Fontem Neba, du magistrat hors hiérarchie Paul Ayah Abine et de quelques autres activistes dont les noms n’ont pas été précisés, tous membres du Consortium de la société civile anglophone arrêtés entre fin 2016 et début 2017.

Les deux premiers cités étaient poursuivis pour coaction de terrorisme, hostilité contre la patrie, sécession, révolution, insurrection, outrage à corps constitués et aux fonctionnaires, excitation à la guerre civile et propagation de fausses nouvelles.

Quant à M. Ayah Abine, brutalement mis à la retraite en juin dernier alors qu’il occupait encore les fonctions d’avocat général près la Cour suprême, il était poursuivi pour son rôle comme leader du Southern Cameroon National Congress (SCNC), le mouvement exigeant la sécession des Cameroun anglophone et francophone.

Selon le communiqué y relatif, signé du secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, l’acte du chef de l’État s’ajoute aux multiples mesures déjà prises par les pouvoirs publics en vue de ramener la paix et la sérénité en zone anglophone.

Ledit acte, note-on, intervient à la veille d’une rentrée scolaire hypothétique dans les régions frondeuses, les activistes restés en liberté ayant décrété la poursuite des actes de défiance vis-à-vis du pouvoir de Yaoundé.

Selon des sources locales, jointes au téléphone par APA, le processus d’inscriptions des élèves se trouve quasiment au point mort dans ces régions, en dépit des multiples initiatives gouvernementales visant à parvenir à une rentrée sereine lundi prochain.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Cameroun : Paul Biya ordonne l’arrêt des poursuites contre des leaders de la contestation anglophone"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Deffeu Michel

Il attendait kW depuis

Phil Bok Ononi

une fois de plus le président de la république démontre que il est un homme de paix il tend la main aux anglophones

Pierre Milla

Il n’a pas le choix la pression était très haute

Duclair Fonkou

c,est tous

Namaouwi Stephane Bouba

Je salue l’acte vraiment elle etait nécessaire pour un debut de solution à ce problème. Mais de l’autre côté,si le président peux ordonner à la justice d’arrêter les poursuites contre un individus, la justice est-elle vraiment independante au Cameroun ? C’est juste une question sans mauvaise intention.

wpDiscuz