Cameroun : Paul Biya limoge deux officiers pour mauvaise gestion de la guerre contre Boko Haram – 25/05/2015

Le Président de la République, S.E. Paul BIYA,  à la 43ème édition de la Fête Nationale du Cameroun | © PRC
Le Président de la République, S.E. Paul BIYA, à la 43ème édition de la Fête Nationale du Cameroun | © PRC

Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a signé lundi des textes limogeant les commandants de la 4ème région de gendarmerie et du 4ème bataillon de commandement et de soutien situés dans la région de l’Extrême-Nord, actuellement en proie aux exactions de la secte islamiste nigériane Boko Haram.

Ainsi, le colonel Ernest Mbila et le lieutenant Zacharie Nkoumou Nkoumou, en poste depuis le 27 mars dernier, ont été mis respectivement à la disposition du secrétaire d’Etat à la Défense et du chef d’état-major de l’armée de terre.

Selon la terminologie en vigueur au sein de l’armée du pays, cela signifie que les personnes limogées devraient passer en jugement devant le Tribunal militaire.

A en croire des sources introduites, ces sanctions interviennent au lendemain d’une instruction du président Biya à son ministre de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o, demandant que soient sanctionnés tous les officiers ayant, de près ou de loin, été impliqués dans des détournements de l’effort de guerre (financier ou en nature) des populations contre Boko Haram.

Le 12 mai dernier, c’est le commandant de la base aérienne 101 de Yaoundé, la capitale du pays où sont entreposées des denrées destinés aux troupes au front, le colonel Martin Claude Owona, qui avait déjà été limogé pour les mêmes raisons.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz