Cameroun : Paul Biya débloque 1,9 milliard pour les populations déplacées de l’Extrême Nord

Paul Biya débloque 1,9 milliard pour les populations déplacées de l’Extrême Nord | © PRC/Illustration
Paul Biya débloque 1,9 milliard pour les populations déplacées de l’Extrême Nord | © PRC/Illustration

Cet appui a été remis au nom du président de la République par le ministre de l’Agriculture, Henri Eyebe Ayissi qui a recommandé un acheminement urgent aux bénéficiaires.

Du fait des atrocités de la secte terroriste Boko Haram, des milliers de personnes souffrent dans la région de l’Extrême-Nord. Nombreux sont ceux qui ont été obligés de tout abandonner pour chercher asile dans des milieux plus sécurisés ; constituant ainsi une charge aussi bien pour les autorités administratives que pour leurs hôtes. Dans son élan de magnanimité, le président de la République a décidé de mettre à leur disposition un don spécial pour leur permettre de retrouver le sourire. La quatrième phase de distribution de cette offre du président Paul Biya a été lancée à Maroua le 22 avril 2016 par Henri Eyebe Ayissi, ministre de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER). Il s’agit d’un important don que l’on peut subdiviser en quatre composantes : les denrées alimentaires et autres produits de première nécessité, les aliments pour le bétail, les produits vétérinaires et enfin les matériels et équipements agricoles. Pour une valeur d’environ 1,9 milliard F.

Les trois départements les plus touchés par les menaces terroristes de Boko Haram sont les bénéficiaires de ce don spécial du chef de l’Etat : il s’agit du Logone-et-Chari, du Mayo-Sava et du Mayo-Tsanaga. De même, la clé de répartition de ces appuis est connue, à savoir, 50% pour le Logone et Chari, 30% pour le Mayo-Tsanaga et 20% pour le Mayo-Sava. Ce sont les préfets de ces départements qui ont respectivement réceptionné ces dons qui ont été immédiatement convoyés dans les chefs-lieux des départements.

Mais avant le lancement de la distribution de cette 4e  séquence de distribution, le MINADER a présidé une réunion d’évaluation de la troisième séquence et a compris que tout s’est déroulé sans difficultés majeures, et que l’acheminement de ces dons du chef-lieu du département vers la périphérie constitue la principale préoccupation. Sa majesté Seyni Boukar, lamido de Kolofata, porte-parole des bénéficiaires, a saisi cette occasion pour remercier le président de la République pour son geste de solidarité envers les victimes de la secte terroriste Boko Haram. Dans la même veine, il a prié le chef de l’Etat de ne pas les abandonner en si bon chemin. Sur ce dernier point, le MINADER l’a rassuré de la constante sollicitude du président de la République. Déjà la veille, c’est-à-dire le 21 avril, Henri Eyebe Ayissi est allé remettre les dons du chef de l’Etat aux réfugiés nigérians du camp de Minawao ; des dons constitués de 100 sacs de 50 kg de riz, 100 sacs de 50 kg de niébé, 100 sacs de 50 kg de mil et des broyeuses.

Source : © Cameroon Tribune

Par Patrice MBOSSA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz