Cameroun : Paul Biya condamne l’attentat contre “Charlie Hebdo” – 08/01/2015

Le président Camerounais, Paul Biya, a condamné l'attentat contre le journal français "Charlie Hebdo". © PRC
Le président Camerounais, Paul Biya, a condamné l’attentat contre le journal français “Charlie Hebdo”. © PRC

Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a condamné avec force l’attentat perpétré mercredi contre le journal français Charlie Hebdo et qui a coûté la vie à 12 personnes dont de nombreux journalistes.

S’adressant jeudi aux membres du corps diplomatique et des corps constitués nationaux, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de vœux de nouvel an, il a invoqué un «attentat ignoble», un «acte odieux des adeptes de la violence et de la terreur».

«Il est clair que dans de telles circonstances, la seule réponse ne peut être que la mobilisation concrète et la détermination de tous contre la barbarie.»

Paul Biya a dit sa conviction que, même s’il existe encore dans le monde des endroits où perdure l’oppression, où subsiste la misère et où l’obscurantisme se maintient, «la société humaine finira par l’emporter sur la tyrannie et l’intolérance».

Evoquant globalement la menace terroriste en Afrique et dans son pays, il a déclaré que ceux qui ont tenté d’asservir le Mali, ceux qui s’en prennent périodiquement au Cameroun, ceux qui probablement ont influencé certaines factions en Centrafrique et ceux qui ont créé le chaos en Somalie poursuivent les mêmes objectifs : établir leur pouvoir sur la bande sahélienne de l’Atlantique à l’océan Indien et y installer leur régime obscurantiste impitoyable.

«A menace globale, riposte globale», a-t-il martelé, estimant que telle devrait être la réponse de la communauté internationale, et notamment de l’Union Africaine et des organisations régionales.

Il ne faut pas se bercer d’illusions, a-t-il poursuivi, indiquant, s’agissant de la secte islamiste nigériane Boko Haram qui sévit dans la partie septentrionale du Cameroun, que bien qu’affaibli par les pertes à elle infligées, cet adversaire n’en reste pas moins capable de revenir à la charge.

«Ses coups de main au nord du Mali et ses attaques répétées contre notre territoire sont là pour nous en convaincre. Il faut que l’on sache que la distance qui peut séparer un pays des zones de combat n’est pas une assurance tous risques.»

Selon Paul Biya, la menace que représentent les djihadistes, Boko Haram et autres Shebabs ne pourra être levée que par une mobilisation au niveau international.

Le chef de l’Etat camerounais a ainsi remercié le soutien multiforme reçu non seulement l’Organisation des Nations Unies, mais également de grandes puissances telles que les Etats-Unis, la France, le Royaume Uni, la Chine, la Russie et l’Allemagne.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cameroun : Paul Biya condamne l’attentat contre “Charlie Hebdo” – 08/01/2015"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Youmbi Blaise Patrice
Sincèrement je ne rien contre ce morts européens ,je suis vraiment triste pour eux et leurs famille surtout que leurs âme se repose en paix…moi je condamne fermement cette acte babare. ..aussi je condamne l hatitude des occidentaux et de l opinion international …Pour dire dans le nord cameroun quand ces memes islamiste BOKO HARAM massacre des milliers de civils et les agent du “BIR”(bataillon d intervention rapide) qui est une unités spéciale de l armee camerounaise…personne labas en OCCIDENT n’a jamais lever le petit doigt pour dire nous “SOMMES TOUS DES “BIR”..mais pour le moins que ce même terroristes… Read more »

Quand la France est touchée dans ses valeurs, elle se soulève. Elle n’attend pas que les autres Etats le fassent pour elle. Quand le Nigéria est profondément meurtri par ces massacres, pourquoi ne se soulève-t-il pas de la même manière ? Et il semble me souvenir que lorsque les 200 lycéennes ont été enlevées, il y a eu un grand mouvement international “Rendez nous nos filles !”. Arrêtez de vous offusquer de ce qui se passe en Occident et agissez en tant qu’Africain. Pleurez vous morts. Je suis de tout cœur avec vous.

wpDiscuz