Cameroun – PARRAF : Yaoundé accueille le 10 mars un sommet de chercheurs africains

Yaoundé accueille un sommet de chercheurs africains le 10 mars | © IRD/JG KAYOUM
Yaoundé accueille un sommet de chercheurs africains le 10 mars | © IRD/JG KAYOUM

Une cinquantaine de délégués sont attendus le 10 mars dans la capitale camerounaise, Yaoundé, dans le cadre d’un séminaire de restitution du Programme d’appui à la recherche en réseau en Afrique (PARRAF), a-t-on appris de source officielle.

Pendant deux jours, des membres des 7 réseaux dudit Programme, mais aussi des dirigeants de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) présenteront le bilan de recherches conduites depuis 4 ans dans les domaines de la santé, de l’environnement et de la sécurité alimentaire.

Avec la participation du directeur du Malaria Research and Training Center de Bamako et coordinateur du Réseau sur la lutte anti-helminthique et ses conséquences sur la santé des populations (RELACS), le Professeur Ogobara Doumbo, les délégués présenteront des résultats de recherche et participeront à des déjeuners thématiques et des débats.

Le séminaire de Yaoundé ambitionne de réfléchir sur la place de la recherche dans la définition des stratégies nationales et internationales en vue de l’atteinte des Objectifs du développement durable (ODD), adoptés en septembre 2015 par les Nations Unies.

Les membres des réseaux seront aussi invités à proposer aux décideurs et bailleurs leurs offres d’expertise en matière de recherche, de renforcement des capacités et d’innovation, développées dans le cadre du programme.

Selon le PARRAF, alors que le continent noir abrite plus de 10% de la population mondiale, l’Afrique subsaharienne ne regroupe que 0,8 % des chercheurs de la planète dont les excellents résultats des équipes sont pourtant en butte à des écueils tels que la taille restreinte des équipes qui rend difficiles les recherches pluridisciplinaires, la création d’écoles doctorales, mais aussi l’expertise et la valorisation des résultats.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz