Cameroun : Le Parlement va renouveler ses bureaux

Le Parlement camerounais va renouveler ses bureaux | Ph. Archives

Les premières sessions ordinaires de l’année 2017 pour l’Assemblée nationale et du Sénat camerounais se sont ouvertes concomitamment lundi, avec en ligne de mire le renouvellement des bureaux des deux Chambres.

Au sein de l’opinion publique, les supputations vont en effet bon train concernant le sort des présidents desdites institutions.

A l’Assemblée, Cayave Yeguie Djibril occupe sans discontinuer le perchoir depuis 1992, alors que son collègue Marcel Niat Njifenji est en poste depuis mai 2013.

D’une manière générale, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir), qui détient la majorité des sièges dans les deux Chambres et pratique le principe de la « discipline du parti » lors d ce type de vote, ne court aucun risque de voir son hégémonie menacée.

Les sessions ordinaires du Parlement s’ouvrent par ailleurs à un moment où le Cameroun est confronté à deux crises majeures, à savoir la vague terroriste dans la région de l’Extrême-Nord et les contestations sociopolitiques en zone anglophone.

Si, pour le premier cas, le gouvernement n’a eu de cesse, ces derniers mois, de rappeler que la secte islamiste Boko Haram était à l’agonie en dépit de quelques attaques isolées, il n’en est pas de même avec les perturbations multiformes qui paralysent les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis novembre dernier.

Dans cette partie du pays, plusieurs activistes, à travers des actes de vandalisme, des manifestations de rue parfois violentes et des mots d’ordre de désobéissance civile, avec en filigrane la menace d’une année scolaire blanche dans ces zones.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz