Cameroun: Le Parlement panafricain dénonce les pesanteurs qui rendent difficile l’intégration continentale

Le sujet est, en ce moment, abordé à la conférence continentale organisée par le Parlement panafricain ouvert mardi le 22 août 2017 à Yaoundé. Durant cinq jours, les échanges vont permettre d’accélérer l’intégration politique et socio-économique en Afrique, du moins l’espère-t-on.

Cameroun: Le Parlement panafricain dénonce les pesanteurs qui rendent difficile l’intégration continentale (Image d’archive)

Les verrous à l’intégration nationale

Sur la question de dénonciation des agissements des Etats en matière d’intégration continentale, le directeur des affaires économiques de la Commission de l’Union africaine, René Nguettia Kouassi, affirme que le véritable problème demeure la mise en œuvre des programmes de l’Union Africaine par les Etats.

Les participants et lui, sont tombés d’accord que le continent noir est caractérisé par un problème de déficit de mise en œuvre des décisions qui se justifient par la souveraineté des Etats, la faiblesse des institutions, le financement, etc.

Voilà pourquoi selon Honorable Felizberto Alves Vieirva venu du Cap-Vert, pour une meilleure intégration, il est donc important que tous les Etats ratifient le protocole additionnel de Malabo. Il estime que le Parlement panafricain a besoin de cela pour jouer son rôle législatif. Et Honorable Saïd Brahim Saïd de la République arabe Sahraoui d’indiquer que le Parlement panafricain  a besoin de toutes les conditions juridiques et politiques pour faire la loi.

Le rôle du Parlement panafricain

Le Parlement panafricain, d’après l’histoire, est l’assemblée consultative de l’Union africaine, organisation continentale regroupant 53 pays africains. Sa première session inaugurale a eu lieu le 16 septembre 2004 en présence du président sud-africain, Thabo Mbeki, et sous la présidence de la Tanzanienne Gertrude Mongella.

L’assemblée est composée de 265 députés (dès que tous les pays auront ratifié l’acte constitutif du Parlement). Chacun des 53 pays membres de l’Union envoie cinq députés élus ou nommés par les parlements nationaux. Les principaux partis ou mouvements politiques nationaux doivent être représentés dans cette délégation, ainsi qu’au moins une femme. Le Parlement panafricain a été doté d’un rôle consultatif auprès des chefs d’État africains.

© CAMERPOST par Linda

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz