Cameroun – Pâques 2016 : le temps de la miséricorde

Mgr Jean Mbarga a invité les fidèles à la miséricorde à l’occasion de la fête de Pâques | Photo d'archives
Mgr Jean Mbarga a invité les fidèles à la miséricorde à l’occasion de la fête de Pâques | Photo d’archives

A Yaoundé, Mgr Jean Mbarga a invité les fidèles à cet acte dimanche à la cathédrale Notre-Dame des Victoires.

Des fidèles catholiques rayonnant de la joie pascale. La cathédrale Notre-Dame-des-Victoires de Yaoundé dimanche à l’occasion de la fête de Pâques. Sur leurs différents visages et dans leur voix, l’allégresse était perceptible. « Alléluia », le chant a été repris en chœur par le peuple de Dieu, et animé par la plate-forme des chorales de cette cathédrale avec pour maître de chœur, le temps du chant, Mgr Jean Mbarga. Pour célébrer cette grande victoire du Fils de Dieu sur la mort, l’archevêque métropolitain de Yaoundé a bercé de sa voix mélodieuse le peuple de Dieu venu prendre part à cette célébration eucharistique. Pour Mgr Jean Mbarga, la particularité de la fête de pâques 2016 réside dans le fait qu’elle est propice à la miséricorde.

Au cours de son homélie qui s’est voulue une interpellation, l’archevêque métropolitain de Yaoundé, inspiré par les textes liturgiques du jour notamment de l’évangile de saint Jean, a demandé aux fidèles d’avoir une foi vraie, pure qui permet d’accéder aux fruits de la Résurrection. « Nous sommes donc un peu dans le sens de rappeler aux chrétiens qu’une foi double n’est pas saine. Elle nous empêche de vivre totalement les joies de la résurrection », a-t-il relevé. A cette occasion, le prélat a appelé tous les chrétiens à la paix et à sa consolidation. D’après le prélat, puisque l’enjeu de la paix dans notre pays est aujourd’hui beaucoup plus à l’intérieur qu’aux frontières, les Camerounais doivent davantage vivre dans l’unité et la paix. Des ingrédients qui sont source d’énergie, un grand soutien non seulement aux forces de défense aux fronts mais aussi dans la consolidation de l’avenir de notre pays. « Nous sortons d’une fête de pâques qui nous ouvre à une grande espérance. Je lance un appel à tous, n’ayez pas peur de l’avenir. N’ayons pas peur de nous-mêmes, des frustrations ou des agressions parce que la victoire est acquise en Jésus Christ », a conclu l’archevêque métropolitain.

C’est avec la remise des textes qui vont guider la vie diocésaine, fruit du synode diocésain à ses ouailles que Mgr Jean Mbarga a envoyé chacun en mission dans la propagation de la Bonne Nouvelle. Ainsi donc, deux documents à savoir « Le coutumier », une sorte de mémoires écrites de nos coutumes dont le but est de pouvoir unifier l’agir pastoral et de perpétuer les meilleures façons de faire et le « Guide des paroisses » vont guider le peuple de Dieu en cette année de la miséricorde divine. Un cierge a été allumé et déposé aux pieds de la Vierge Marie afin qu’elle aide à porter les différentes prières à son fils ressuscité.

Source : © Cameroon Tribune

Par Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG