Cameroun : Panthère va évoluer en Ligue 2

Panthère va évoluer en Ligue 2 | DR
Panthère va évoluer en Ligue 2 | DR

Le club du Ndé jouera la saison prochaine en division inférieure. Sa défaite de la trente troisième journée le condamne irrémédiablement à la relégation.

Le bourreau de la Panthère sportive du Ndé est Les Astres fc de Douala. La défaite du fauve de l’Ouest, quoique courte (0-1), met un terme à son aventure en Ligue 1. Premier club relégable depuis la 31ème journée, le nzuimento ne peut plus rattraper Canon de Yaoundé, le premier club non relégable.

Le 56ème Championnat national du Cameroun est presque arrivé à son terme. Il n’est plus qu’à une seule rencontre de la fin. Malgré la possibilité de gagner trois points supplémentaires, Panthère (16ème) n’a plus aucune chance de demeurer en Ligue 1. Le premier club de l’Ouest couronné au niveau national (Coupe du Cameroun 1988, ndlr) a cinq points de moins que Canon de Yaoundé (15ème). A la faveur de sa victoire lors de la trente troisième (33) journée face à New Stars (2-0), le kpa kum a désormais trente neuf (39) points. La Panthère qui n’en compte que trente quatre (34) n’est plus concernée par la course au maintien en Ligue 1.

Les supporters du nzuimento voient encore une fois le titre de champion du Cameroun leur échapper. Le nzuimento n’a jamais remporté le Championnat du Cameroun, depuis son avènement en 1961. Il a remporté deux fois le trophée de la Coupe du Cameroun de football, et perdu autant de fois la finale dudit tournoi.

Le fauve du Ndé est relégué pour la troisième fois de son histoire en Deuxième Division de football, après les saisons 1968/1969 et 1998/1999. A une journée du terme de la saison 2016, il va rejoindre Botafogo de Douala et Cosmos du Mbam. Au sommet du tableau l’Union des Mouvements sportifs de Loum (Ums) a déjà été déclarée championne 2016. La dernière journée va départager trois clubs en lice pour les deuxième et troisième rangs. Ce sont : Coton sport (57), Yong sport Academy (56) et l’Union de Douala (53) points.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo