Cameroun – Paludisme : « Le Traitement  du paludisme grave est gratuit chez les enfants de moins de 5 ans » – 03/11/2014

André Mama Fouda, Ministre Camerounais de la Santé Publique.
André Mama Fouda, Ministre Camerounais de la Santé Publique.

André Mama Fouda le Ministre Camerounais de la Santé Publique a officiellement annoncé la gratuité du traitement des cas de paludisme grave chez les enfants de moins de 5 ans. Voici un extrait de sa déclaration.

« Au cours de l’année 2013, les données hospitalières ont fait ressortir que nous avons eu quatre cent soixante huit mille deux cent soixante neuf, cas de paludisme grave dont cent quarante six mille neuf cent cinquante deux, chez les enfants de moins de cinq ans c’est environ 31% des cas. Sur la même période, nous avons malheureusement enregistré quatre mille trois cent quarante neuf décès, dus au paludisme  dont trois mille vingt sept rien que chez les enfants de moins de cinq ans. Ce qui représente soixante dix pour cent des décès. Nous relevons donc que les enfants de mois de cinq ans payent le plus lourd tribut face à cette maladie. Au vu de ce tableau inquiétant, son excellence Monsieur Paul Biya Président de la République, a donné en décembre 2013, des directives dont la teneur est la suivante : ‘’devant la recrudescence du paludisme et dans sa forme la plus grave qui touche les plus jeunes enfants, nous avons négocié l’assistance de divers partenaire internationaux grâce à leur aide nous pourrons rendre gratuit le traitement de cette pandémie chez les enfants de moins de cinq ans’’. Déferrent à cette très haute  instruction du Président de la République, la gratuité du traitement du paludisme grave chez les enfants de moins de cinq ans est désormais exécutoire depuis juillet 2014, dans nos formations sanitaires publiques et privées à but non lucratif, grâce à l’appui soutenu de trois de nos partenaires. Je citerais la République Populaire de Chine, Bill Clinton Health Acces initiative, le Fond Mondial de lutte contre le Sida la Tuberculose et le Paludisme. L’ensemble des dons reçus de ces trois partenaires est en ce moment d’un total de trois millions quatre cent deux mille quatre vingt et unes ampoules de divers produits spécifiques qui permettrons de traiter un peu plus de quatre cent quatre vingt huit milles cas de paludisme. Ce qui montre que nous avons là une capacité de traitement sur environs dix huit mois de cas de paludisme grave ».

© CamerPost – Propos recueillis par Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz