Cameroun – Palmeraie : Vers le retrait de Herakles Farms du projet de développement agricole – 17/02/2015

 Des ONG ont dénoncé les conséquences des activités sur l'environnement.  © aefjn.org
Des ONG ont dénoncé les conséquences des activités sur l’environnement. © aefjn.org

La firme américaine Herakles Farms qui se propose d’investir 259 milliards de FCFA pour le développement agricole du Cameroun pourrait se retirer de ce projet suite aux dénonciations des ONG sur la menace environnementale que constituerait l’exploitation de palmeraies dans la région du Sud-Ouest camerounais.

L’entreprise agro-industrielle qui escomptait exploiter 73 000 hectares, d’après la convention d’établissement signée avec le gouvernement du Cameroun en 2009 a du mal à poursuivre le projet, car en dehors d’une pépinière de 250 hectares de palmiers à huile réalisée il y a quelques années, plus rien ne se passe sur le terrain.

Les délais de maturation des plants de la pépinière sont d’ailleurs dépassés sans que ceux-ci ne soient plantés.

Après d’interminables dénonciations des ONG et des manifestations de réprobation des riverains des sites exploités par Herakles Farms, le gouvernement avait prononcé une suspension provisoire des activités.

Toutefois, la firme américaine avait finalement obtenu par le biais de trois décrets présidentiels signés le 25 novembre 2013, une concession provisoire sur près de 20 000 hectares de terre.

D’une durée de validité de trois ans, cette concession temporaire est assortie de l’obligation pour Herakles Farms, d’investir, sur la période sus- mentionnée, 259 milliards de francs CFA, sous peine d’annulation de la concession provisoire.

Des informations recoupées par APA soutiennent que la suspension des activités depuis un an laisse entrevoir le spectre du manque d’obtention d’une concession définitive et l’abandon pur et simple du projet par Herakles Farms.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz