Cameroun – Palais des congrès de Yaoundé : le fantôme d’Ahmadou Ahidjo hante l’installation de sa fille

le fantôme d’Ahmadou Ahidjo hante l’installation de sa fille | Archives/DR
le fantôme d’Ahmadou Ahidjo hante l’installation de sa fille | Archives/DR

L’image de l’ancien président de la République est restée présente dans la cérémonie d’installation de la nouvelle Pca.

Ahmadou Ahidjo aurait pu se retourner dans sa tombe. C’est que la cérémonie d’installation de la présidente du conseil d’administration (Pca) du Palais des congrès de Yaoundé s’est à plusieurs occasions articulée autour de sa personne. En effet, la fille de l’ancien Chef de l’Etat n’a pas omis de mentionner son père au cours des célébrations. Déclarant ainsi, que son engagement dans la fonction qui est désormais la sienne se veut plus ardant, étant donné que son défunt père a inauguré l’institution dont la charge lui a été confiée par le Président de la République le 29 juin 2016. La mention de cette inauguration en mai 1982, a également été faite par le ministre des Arts et de la culture (Minac), Narcisse Mouelle Kombi au cours de son discours d’installation.  « Madame la Présidente du conseil d’Administration vous êtes appelée à superviser les organes d’un héritage monumental, d’un bâtiment témoin ou théâtre de bien des moments forts de l’histoire politique, économique, administratif et culturel. Inauguré par le Président Ahidjo le 12 mai 1982… », a-t-il déclaré.  « Cette mission requiert de votre part, un sens élevé de la coordination, de la clairvoyance mais aussi de patriotisme. Car d’où l’on vient, c’est de là qu’on vient (Sic) », a ajouté le Minac. Un appel au patriotisme, et aux racines de la PCA qui n’est pas sans rappeler la relation de désamour qui lie la famille de l’ancien Chef de l’Etat du Cameroun au Président de la République Paul Biya.

Des airs de meeting

La nouvelle présidente du Conseil d’administration du Palais des Congrès, Aminatou Ahidjo a été installée ce lundi 4 juillet 2016, entourée de ses camarades du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), l’ancêtre de l’Union nationale camerounaise de son père, et désormais son parti. En effet, parmi le beau monde « venu faire foule » selon le secrétaire général du Minac, Mouhtar Ousmane Mey, des membres du comité central du parti de la flamme. Ainsi, le secrétaire général du Rdpc, Jean Kuete n’est pas passé inaperçu. Deux autres qui ne se sont pas fondus dans la masse sont le maire de Yaoundé 2 Luc Assamba et le Pr Messanga Nyamding. Encore moins la centaine d’ouailles du président national du Rdpc.

En effet, dès l’esplanade de cette institution, les groupes de danse aux couleurs du parti de la flamme ont été mobilisés et convaincus à force de billet de banque. Dans la salle, le message du parti de la flamme est plus précis : « Camarade Aminatou, le Rdpc te souhaite plein de succès dans tes nouvelles fonctions de Pca du Palais des Congrès de Yaoundé ». Un hymne a même été entonné en l’honneur de la fille de l’ancien président de la République, qui a retourné son pagne au profit de Paul Biya il y a deux ans. « Elle a choisi Paul Biya… elle a choisi la patrie…elle a choisi le Rdpc… », scandaient les militants du Rdpc.

Source : © La Nouvelle Expression

Par Ben Christy Moudio