Cameroun : Ottou Marcellin souffle 35 bougies sur la guitare

Quand les lumières du palais des Congrès de Yaoundé s’allumeront ce vendredi soir, à 20h, Ottou Marcellin aura 35 ans… dans la musique, bien évidemment. Un anniversaire à célébrer entre amis. Des artistes connus ont déjà donné leur accord de présence, entre autres Nkodo Si Tony, Kouokam Narcisse, les Keguegue, mais aussi des jeunes comme Denise Naafa et la fille de l’homme à l’honneur : Frédérique Ottou. Une nouvelle génération à laquelle l’ancienne tend la main pour lui offrir ce qu’elle a de meilleur, son savoir-faire. Trois décennies et la moitié d’une se sont écoulées depuis que Ottou Marcellin a fait ses premiers pas à Radio Cameroun, dans la période fin 70 début 80, dans l’émission « La roue libre ». Depuis, un nombre incalculable d’événements ont bouleversé sa vie.

Bien sûr, il y a ce prix Découvertes RFI glané en 1982 qui lui ouvre les portes vers l’horizon international, mais aussi des collaborations avec d’autres artistes et organisations défendant la cause des plus faibles. Ottou Marcellin parle d’amour et de ce désastre qu’est la guerre, dans des chansons à textes révélateurs. Celui qu’on a souvent entendu sur les questions de droit d’auteur n’a qu’une motivation, que le musicien soit digne et vive de son art. Avec CT, il parle de ses débuts à la radio, des jeunes artistes et de ses aspirations. Le spectacle de vendredi prochain (prix d’entrée 3000 et 5000 F) donnera l’occasion de le connaître un peu mieux.

Source : © Cameroon Tribune

Par Monica NKODO