Cameroun : Orange lance la minute d’appel à 15 FCFA et tacle MTN qui l’offre à 25 FCFA

Elisabeth Medou Badang, directeur général de Orange Cameroun.
Elisabeth Medou Badang, directeur général de Orange Cameroun.

La guerre des prix prend de l’ampleur dans le secteur camerounais des télécoms. A la suite de MTN qui a baissé le coût de sa minute d’appel à 25 FCFA il y a quelques jours, c’est au tour d’Orange, son principal rival, de faire de même. La société que dirige Elisabeth Medou Badang (photo), va faire chuter le coût de sa minute d’appel à 15 FCFA. L’information sera communiquée à la presse ce midi, au cours d’une conférence de presse.

C’est depuis mars 2014 que MTN et Orange jouent des coudes pour accroître l’attrait des consommateurs pour leur service télécom voix. Avec ses offres MTN Elite et Best, la société télécom se félicitait d’offrir la minute d’appel national à 45 FCFA sur son réseau et de pratiquer les tarifs les plus bas d’Afrique francophone selon Karl Toriola, le directeur général. L’opérateur n’a pas eu le temps de s’en féliciter qu’Orange, avec ses offres Plenty, a ramené la minute d’appel à 30 FCFA. C’est le même scénario qui se reproduit aujourd’hui. En cédant leurs tours télécoms, les deux opérateurs avaient annoncé leur volonté de réduire leurs coûts d’exploitation pour se focaliser sur leur cœur de métier. Cette réduction des tarifs pourrait donc en être la résultante.

Dans un marché de près de 17 millions d’abonnés, c’est le pouvoir d’achat des consommateurs qui va s’en trouver fortement relevé. Mais avec une possible incidence négative pour les tenanciers de « call-box », les cabines d’appels mobiles. Ces commerçants qui proposaient déjà ; malgré leur mécontentement ; la minute d’appel à 25 FCFA, seront obligés de la revoir de nouveau à la baisse. En fonction du coût de la minute chez les opérateurs, ils ont toujours fait chuter leurs tarifs pour conserver de la clientèle.

Karl Toriola, directeur général de MTN Cameroon. Photo d'illustration
Karl Toriola, directeur général de MTN Cameroon. Photo d’illustration

De source introduite, l’opérateur historique des télécommunications spécialisé dans la téléphonie fixe, Camtel, envisage aussi de procéder à une réduction de ses tarifs d’appel en national et même à l’international. Le projet serait en gestation.

Dans cet environnement de concurrence relevée, le troisième opérateur de téléphonie mobile Nexttel, qui propose ses appels à 54 FCFA brut la minute sur son réseau et 66 FCFA hors réseau, pourrait faire face à de sérieuses difficultés. Son exclusivité sur la 3G tirant à sa fin, puisque MTN et Orange négocient actuellement l’acquisition de cette licence avec l’Etat, le léger coup d’avance qu’il a actuellement sur les autres sociétés télécoms risque de ne pas lui permettre de se faire une place conséquente dans le marché.

Source : © Agence Ecofin