Cameroun – Opération Épervier : ces poids-lourds qui restent en prison

Paul Biya a mis en place en 2006 l' opération Épervier pour lutter contre la corruption. | © Francois Mori/AP/SIPA
Paul Biya a mis en place en 2006 l’ opération Épervier pour lutter contre la corruption. | © Francois Mori/AP/SIPA

Lancée en 2006 par Paul Biya sous la pression des bailleurs de fonds et de l’opinion publique, l’opération de lutte anti-corruption Épervier est toujours en cours au Cameroun. Jeune Afrique a passé en revue les personnalités emprisonnées qui écopent des peines les plus lourdes.

Alors que la Franco-Camerounaise Lydienne Yen Eyoum vient d’être libérée lundi 4 juillet, nombreuses sont les personnalités arrêtées dans le cadre de l’opération Épervier à ne pas avoir eu cette chance. Parmi elles, des anciens dirigeants d’entreprises publiques et des hommes politiques de haut rang. Sélection non-exhaustive.

Yves Michel Fotso, ancien patron de la Camair

>> Prison à perpétuité + 25 ans de prison

Incarcéré depuis 2010, Yves Michel Fotso, ancien patron de la compagnie aérienne Camair, a été condamné en avril 2016 à la prison à perpétuité pour le détournement de près de 50 millions d’euros. Le Tribunal criminel spécial a conclu que, lorsqu’il dirigeait la Camair (2000-2003), Yves Michel Fotso avait créé trois « sociétés écran » à travers lesquelles il louait à la compagnie aérienne des avions achetés avec des fonds publics publiques du Cameroun.

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz