Cameroun – Ongolo Abanda Désiré : « L’on nous traite de petits enseignants »

Ongolo Abanda Désiré, Surveillant Général du Collège catholique Jean Tabi | © CAMERPOST / ONE
Ongolo Abanda Désiré, Surveillant Général du Collège catholique Jean Tabi | © CAMERPOST / ONE

Le Surveillant Général du Collège catholique Jean Tabi évoque les Palmes académiques décernées par le Gouvernement camerounais.

Quel est votre sentiment au terme de cette cérémonie de remise des awards aux enseignants ?

C’est quelque chose de légitime. En ce qui me concerne, ceci est une reconnaissance du travail accompli depuis près de trois décennies. De manière générale il reste certainement des choses à faire pour les enseignants camerounais, en plus des médailles. Beaucoup de grandes choses ont été dites, à l’occasion de la 21ème Journée mondiale des enseignants. Elles devraient être appliquées pour l’amélioration de la condition de l’enseignant camerounais. Dans les faits celui-ci demeure un indigent. Un enseignant qui ne peut pas se soigner ne peut donner un enseignement de qualité. Il faut nécessairement des mesures d’accompagnement pour que les résultats suivent.

Parlez-nous des mesures d’accompagnement…

Je ne parle pas ici du Collège Jean Tabi, je le précise. Au Cameroun en général l’on manque de matériel scolaire, de bureaux et même de salles des professeurs dans les établissements scolaires. Il existe tout de même des établissements scolaires à l’instar du Collège Jean Tabi, qui disposent de toutes ces commodités. Ils sont très nombreux, ceux qui n’en disposent pas. D’autre part les salaires doivent être revus à la baisse pour que l’enseignant camerounais vive décemment.  Il faudrait aussi améliorer la relation entre les enseignants et le reste de la société. En général nous nous faisons traiter de petits enseignants. Cela ne doit pas être. Les enseignants sont grands ! ils exercent un métier noble. Ils devraient par conséquent bénéficier des honneurs et avantages dus à leur statut.

© CAMERPOST par Propos recueillis par Olivier Ndema Epo