Cameroun : On parle coopération et football au palais de l’Unité – 05/05/2014

Le président Paul Biya a reçu, tour à tour, ce lundi une délégation conduite par le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida, et le président de la Fifa, Joseph Sepp Blatter.

Le président Paul Biya et le président de la Fifa, Joseph Sepp Blatter. © Photo PRC
Le président Paul Biya et le président de la Fifa, Joseph Sepp Blatter. © Photo PRC

C’est à la tête d’une délégation d’une vingtaine de personnalités que Fumio Kishida, ministre des Affaires étrangères du Japon, s’est rendu lundi au palais de l’Unité. Au sein de cette délégation se trouvaient notamment le vice-ministre de l’Agriculture, des Forêts et des Pêches, Taku Eto, le directeur général Afrique du ministère des Affaires étrangères, Yoshifumi Okamura, et bien évidemment l’ambassadeur du Japon au Cameroun, Tsutomu Arai.

Fumio Kishida, qui s’est déclaré très honoré d’avoir été reçu par le président Paul Biya, a profité de cette occasion pour remercier le Cameroun d’avoir abrité la première réunion ministérielle de suivi de la cinquième conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (Ticad V). Cette rencontre s’est ouverte dimanche dernier à Yaoundé.

En soi, la tenue de cette importante réunion dans notre pays témoigne, selon l’hôte du chef de l’Etat, de l’excellence des relations bilatérales. La coopération nippone au Cameroun, comme l’a rappelé Fumio Kishida, porte essentiellement sur la formation des ressources humaines et, plus largement, l’éducation. Le ministre japonais rappelle à cet égard que son pays a fait construire, à ce jour, 300 écoles au Cameroun pour un total de 1500 salles de classe. Le président Paul Biya a, du reste, selon son hôte, signifié au Japon la gratitude de notre pays pour cette contribution à son développement.

Echange de cadeaux

Le président Paul Biya et le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida. © Photo PRC
Le président Paul Biya et le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida. © Photo PRC

Cette audience, qui a duré environ 35 minutes, s’est achevée par un échange de cadeaux. Tout comme la seconde audience de la journée accordée au président de la Fédération internationale de football association (Fifa), Joseph Sepp Blatter.

Le patron du football mondial, s’exprimant face à la presse, a évoqué des compliments reçus du chef de l’Etat sur la valeur sociale et culturelle acquise par le football aujourd’hui dans le monde. A travers une capacité de mettre les gens ensemble, y compris dans des zones de conflit, dans « un monde perturbé et même belliqueux ». C’est le cas aujourd’hui, en Crimée, en Ukraine, a renchéri le ministre japonais où des compétitions de football se poursuivent normalement malgré la déliquescence de la paix sociale.

De son côté le président de la Fifa révèle qu’il a dit son admiration au chef de l’Etat pour sa forme physique et sa clairvoyance dans la conduite des affaires de l’Etat, notamment la préservation de la paix, dans un contexte de crises aux frontières.

Le chef de l’Etat, selon son hôte, a dit son espoir de voir le football camerounais repartir d’un bon pied avec le Comité de Normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). De manière à ce que notre équipe nationale, les Lions, redevienne indomptable à la coupe du monde. Dans le chapitre des perspectives encore, Sepp Blatter confirme l’engagement du Cameroun à faire construire deux grands stades dans les villes de Yaoundé et de Douala, ainsi que trois autres stades dans des villes régionales. Dans la perspective de l’organisation, au Cameroun, de la coupe d’Afrique des Nations (Can) féminine en 2016 et sa candidature pour l’organisation de Can masculine en 2019.

Avec un zeste de tristesse, Sepp Blatter a évoqué son dernier séjour au Cameroun, il y a 11 ans, pour les obsèques de Marc-Vivien Foé, Lion indomptable fauché par la mort le 26 juin 2003 à Lyon, au cours du match de demi-finale de la Coupe des confédérations Cameroun-Colombie. Il se console de ce que depuis lors, grâce aux mesures prises par la Fifa, bien de vies de joueurs ont été sauvées.

Source : Cameroon Tribune

Par MONDA BAKOA