Cameroun – OIF: Paul Biya et Michaëlle Jean plaident pour une solidarité concrète et durable – 15/04/2015

La Sécretaire générale de l'OIF, Michaëlle Jean, reçu en audience par le président Paul Biya | © PRC
La Secrétaire générale de l’OIF, Michaëlle Jean, reçu en audience par le président Paul Biya | © PRC

Arrivée à Yaoundé dans la soirée de lundi, 13 avril 2015, dans le cadre d’une visite officielle de quatre jours au Cameroun, la première depuis sa désignation à la tête de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en novembre 2014 lors du sommet de Dakar, la Secrétaire Générale de l’ OIF a eu des entretiens très cordiaux avec le Président de la République au Palais de l’Unité, dans la mi-journée de ce mardi 14 avril. Le Chef de l’Etat et son hôte ont passé en revue les sujets d’intérêt commun, notamment la coopération multiforme entre le Cameroun et l’ OIF, la stratégie de la nouvelle Secrétaire Générale pour une Francophonie plus forte, la lutte contre le terrorisme en général et en particulier celui du groupe Boko Haram. Au terme de ces entretiens, Mme Michaëlle Jean a reçu des mains du Chef de l’Etat la distinction de Grand Officier de l’ordre de la valeur.

Après la rencontre au sommet, un déjeuner d’Etat de 85 couverts a été offert par le Président de la République et Mme Chantal BIYA en l’honneur de la Secrétaire Générale de l’OIF. Dans le toast qu’il a prononcé à cette occasion, le Chef de l’Etat a salué « la femme d’exception » Michaëlle Jean qui, après « une carrière universitaire distinguée », a exercé « une activité remarquée » dans les médias de son pays, avant d’accéder au prestigieux poste de Gouverneure Générale du Canada ; puis a accepté des missions humanitaires à Haïti, son pays d’origine. C’est donc à juste titre que cette « femme d’action et de conviction » a été désignée par consensus Secrétaire Générale de l’ OIF.

Le Président BIYA s’est réjoui en tant qu’Africain de cette désignation, car la nouvelle SG de l’OIF connaît bien le continent où elle est venue à plusieurs reprises, ainsi les préoccupations essentielles des membres africains de l’ OIF. Le Chef de l’Etat s’est félicité enfin de l’ouverture de l’ OIF aux pays appartenant à d’autres aires linguistiques et culturelles, notamment les ensembles arabophone, anglophone et lusophone.

Pour sa part, la Secrétaire Générale de l’ OIF a relevé  que ce voyage marque un retour dans un pays de connaissance où elle a séjourné il y a deux ans.  Et de poursuivre : « C’est une amie du Cameroun touchée par la qualité de l’accueil. C’est une amie du Cameroun qui s’adresse à vous, Monsieur le Président, et la Secrétaire Générale de l’OIF qui visite un pays essentiel. C’est aussi une fille d’Haïti qui, chaque fois qu’elle pose les pieds en terre africaine, revient aux sources, sur la terre de ses ancêtres ». Assurances de Mme Michaëlle Jean: « Au Cameroun, je me sens chez moi ».

La SG de l’ OIF a ensuite célébré la diversité du Cameroun, pays membre à la fois de l’OCI, de l’OIF et du Commonwealth. Elle a exprimé la solidarité de la Francophonie envers le Cameroun dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram et d’autres bandes armées étrangères, conséquences de la crise centrafricaine. Pour conclure, Mme Michaëlle Jean a déclaré que « le Cameroun si riche et si dynamique doit rester la locomotive de la construction d’une Francophonie plus forte ».

Source : © PRC