Cameroun : Nouvelle grogne des ouvriers sur le chantier de construction du barrage de Memvé’élé – 26/06/2015

Nouvelle grogne des ouvriers sur le chantier de construction du barrage de Memvé’élé dans le Sud du Cameroun | Photo d'illustration
Nouvelle grogne des ouvriers sur le chantier de construction du barrage de Memvé’élé dans le Sud du Cameroun | Photo d’illustration

Les travaux de construction du barrage de Memvé’élé, dans la localité de Nyabizan, région du Sud du Cameroun, pourraient temporairement être interrompus dès le 5 juillet 2015. C’est du moins ce qu’indique un préavis de grève adressée le 7 juin 2015 par les ouvriers membres de la Confédération camerounaise du travail (Cct), aux responsables de la société chinoise Sinohydro, en charge de la construction de cet ouvrage énergétique.

Les ouvriers entendent ainsi débrayer pour obtenir de bien meilleures conditions de travail, mais surtout mettre un terme à des pratiques telles que, apprend-on, le harcèlement sexuel, la corruption, le trafic d’influence, les licenciements abusifs, les arrestations arbitraires, les bastonnades et autres voies de fait qui auraient cours sur le chantier déjà réalisé à 70%, selon les estimations officielles.

La tension entre les ouvriers et responsables de la société Sinohydro est telle que, a révélé le Quotidien privé Mutations, une réunion de crise organisée le 25 juin 2015 à Ebolowa, et présidée par le secrétaire général de la région du Sud, Thierry Kin-Nou Nana, s’est achevée en queue de poisson.

Pour rappel, l’année dernière, c’est une descente sur le site du ministre camerounais du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona, qui avait dû calmer les premières tensions entre ouvriers et employeurs sur le chantier de Memvé’élé.

Source : © Investir Au Cameroun