Cameroun : le nouveau port de Kribi accueille son premier navire

Cameroun : le nouveau port de Kribi accueille son premier navire

Le nouveau port en eau profonde de Kribi, situé au sud du Cameroun, accueillera son premier navire jeudi, a appris APA auprès des services compétents de la structure.

Le bâtiment commercial, de 26.000 tonnes, accostera pour charger de la biomasse issue des champs de la société Sud-Cameroun hévéa S.A.

La réalisation de la phase I du complexe industrialo-portuaire de Kribi, par ailleurs présenté comme l’une des plus importantes plateformes d’Afrique subsaharienne et dont l’inauguration reste attendue depuis plus d’un an, a été financée à hauteur de 207,270 milliards FCFA sur la base d’un accord de prêt conclu entre le Cameroun et Eximbank of China.

Son inauguration, selon des sources introduites, reste bloquée à cause de mésententes entre le gouvernement camerounais et les entreprises en charge de la gestion des terminaux. Cette unité, dont les volets commercial et de marchandises seront les premiers mis en fonctionnement, comprendra des ports généraliste, minéralier et de plaisance, des zones industrielle, commerciale et urbanisée mais aussi une desserte routière connectée au réseau intérieur et sous-régional, de même qu’une voie ferrée connectée au réseau intérieur, des réseaux de télécommunications et électrique.

© CAMERPOST avec APA

  • c’est Normal qu’il accueil un bateau non!pas de pub s’il vous plais.

  • Ça été une très bonne initiative de construire ce port ,il es la bien venue pour les chômeurs du pays pour ceux qui ont besoin d,emploi

  • Mais pourquoi une image de la base Amt a dla avec un supply de tide water au port de lima base a essengue ?

  • L un des plus grand projet du renouveau!

  • sa sera le cinquième peut être…

  • bon

  • Enfin notre pays célèbre son nouveau port qui respecte les normes international !

  • Effort consenti du gouvernement de paul biya. nos felicitations.

  • Comme si ça ne suffisait pas de vendre tout notre pétrole, maintenant on vend même notre biomasse. Déplorable pour un pays en déficit énergétique.