Cameroun : un nouveau partenaire dans l’organisation de Promote 2017

Un nouveau partenaire dans l’organisation de Promote 2017 | © CT
Un nouveau partenaire dans l’organisation de Promote 2017 | © CT

La Fondation Inter-progress et Viettel Cameroun ont procédé mercredi à Yaoundé, à une signature de convention dans ce sens.

Nexttel est officiellement le premier « partenaire prestige » de Promote 2017. Un statut gagné de haute lutte, au terme d’un concours organisé par la Fondation internationale Inter-progress (FIP), mandant du gouvernement camerounais pour l’organisation du salon de l’entreprise de la région Afrique centrale. La convention de partenariat entre les deux structures a été signée mercredi au palais des Congrès de Yaoundé. Il est à noter que Nexttel est le nom commercial sous lequel s’est lancée en 2014 la société Viettel Cameroun, 3e opérateur mobile de télécommunications. Selon Alexandre Ebene, directeur commercial et marketing, « ce partenariat est une occasion pour Nexttel d’affirmer son leadership dans les TIC au Cameroun, de se maintenir comme le meilleur réseau en couverture et en qualité dans le pays, toutes choses qui résultent d’une étude récemment menée par l’Agence de régulation des télécommunications ».
Concrètement, durant Promote 2017, Nexttel va déployer sa palette d’offres aux entreprises et grand public. « Nous avons des espaces réservés pour accueillir les visiteurs. Nous disposerons de 300 m² d’espace à aménager afin d’asseoir notre visibilité, déployer nos produits et solutions. Les uns et les autres pourront également vivre des expériences-clients en ce qui concerne la connectivité 3 G », indique le directeur commercial et marketing.
Pour Pierre Zumbach, président de la Fondation Inter-Progress, l’évolution des partenariats vers une forme de concours se justifie à plus d’un titre. Il est notamment question de favoriser une concurrence saine et loyale, sans exclusivité. « A Promote, nous sommes conscients de ce que le progrès de l’économie c’est la concurrence, mais dans des règles correctes. Aussi, ne voulons-nous pas des entreprises qui évoluent seules, mais ensemble ».

Source : © Cameroon Tribune

Par Félicité BAHANE N.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz