Cameroun : Un nouveau mode numérique pour faciliter l’accès à l’emploi des chômeurs

Dans le but de faciliter aux demandeurs l’accès à l’emploi et aux entreprises le recrutement des personnes qualifiées, une plateforme panafricaine a organisé une rencontre jeudi le 24 août 2017 à Douala.

Cameroun : Un nouveau mode numérique pour faciliter l’accès à l’emploi des chômeurs

Une session de training destinée aux Camerounais

A en croire les membres de la plateforme numérique Icubefarm.com, « nous avons décidé d’accompagner les pouvoirs publics d’abord de notre pays la Guinée Equatoriale et maintenant du Cameroun dans leurs initiatives en faveur du développement ». S’adressant à l’assistance constituée en majorité des hommes d’affaires camerounais, des jeunes chercheurs d’emplois, les panélistes ont exposé sur les opportunités qu’offre la plateforme panafricaine de recherche d’emploi en ligne www.icubefarm.com

Ainsi, selon l’équipe que pilote Yolanda Asumu, la plateforme offre un accès gratuit pour les entreprises, ainsi que pour les chercheurs d’emploi qu’elle met en relation. Les entreprises gagnent en ceci qu’elles augmentent leur potentiel de recrutement de candidats qualifiés en publiant leurs offres d’emploi sur le portail de l’emploi Panafricain Icubefarm.com.

La procédure à suivre pour les demandeurs d’emploi

Concernant les candidats désireux de trouver un job, ceux-ci peuvent enregistrer et mettre à jour leur profil sur le site. Ils peuvent rechercher et postuler gratuitement à des offres d’emploi répondant à leur profil. Ils devront, pour cela, remplir les conditions suivantes: une adresse email valide,  un numéro de téléphone valide, une copie numérique du curriculum vitae à jour ou autres documents et certificats.

Une session de training qui a retenu l’attention des personnes présentes. Elles qui se rendent compte de comment le numérique dynamise la recherche d’emploi. La directrice générale Yolanda dit être engagée depuis un an dans ce processus d’accompagnement des pouvoirs publics en Afrique.

De prime à bord, c’est dans le sport, qu’elle a choisie de s’illustrer dans ce combat. Elle sponsorise en effet, des tournois de football et de golf en Guinée Équatoriale et ailleurs en Afrique. Pour cette année 2017, elle a apporté son soutien à la fédération équato-guinéenne de football, de Golf, et aussi au Golf club d’Abuja au Nigéria et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.  Après avoir organisé et atteint les demi-finales à la Can 2015, le Nzalang nacional la sélection fanion de la Guinée Équatoriale est en baisse de régime.

Une conférence annoncée

L’équipe n’a pas réussi à se qualifier pour la Can 2017, au dernier tour de la Coupe du monde 2018 et a commencé par une défaite contre le Sénégal le 11 juin à Dakar lors des éliminatoires de la Can 2019. La sélection féminine a été suspendue par la commission de discipline de la Caf pour 4 ans (2016-2020) pour avoir triché sur l’identité d’une joueuse.

C’est à ce moment que Yolanda entre en jeu. Elle signe plusieurs accords avec la Fédération de Football de la Guinée Équatoriale. Avec comme but : soutenir le football aussi bien masculin que féminin. A présent, elle a déposé ses valises au Cameroun où, outre la rencontre de jeudi le 24 août 2017, elle envisage organiser une conférence le 5 octobre 2017 toujours dans la métropole économique.

© CAMERPOST par Linda

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz