Cameroun – Normalisation de la Fecafoot : Le président de la Fifa a donné une conférence de presse lundi à Yaoundé – 06/05/2014

Joseph Sepp Blatter, le président de la Fédération internationale de football association (Fifa), a voulu mettre la presse camerounaise en confiance d’entrée.

Sepp-Blatter_Cameroun
© Photo Camer.be

Membre honoraire de l’Association internationale de la presse sportive (Aips), il s’est donc retrouvé parmi ses « collègues » après la cérémonie d’inauguration du Centre d’excellence de la Caf en matinée. Si l’échange a été bref, le président de la Fifa, entouré de ceux de la Caf, Issa Hayatou et du Comité de normalisation de la Fécafoot, n’a éludé aucune question.

© Photo Camer.be
© Photo Camer.be

Pendant près d’une heure, des questions autour de la valeur du football. « Il faut l’organiser avant de développer. Le sport doit être autonome. Mais autonome ne veut pas dire indépendant puisque les statuts de chaque fédération doivent être en accord avec ceux de la Fifa », explique-t-il. Sur l’impact que pourraient avoir les manifestations pré-coupe du monde au Brésil, « les grandes compétitions mondiales sont la cible de mouvements. Nous avons assisté en février, aux Jeux de Sotchi en Russie. Que n’a-t-on pas dit avant ? », retourne-t-il à un journaliste en précisant que le Mondial sud-africain reste le meilleur auquel il ait jamais assisté. Répondant à l’une des questions très attendues, celle sur le Comité de normalisation, Sepp Blatter précisera juste qu’à la Fifa, « nous avons une organisation pyramidale. Le Comité exécutif avait décidé de nommer une commission de normalisation qui a été constituée et acceptée. Elle n’avait pas achevé son mandat. C’est pourquoi le Comité a décidé de prolonger son mandat afin qu’elle puisse terminer le travail entamé ». Et Issa Hayatou, offusqué par l’attitude contestataire de certains, rappelle qu’il n’y a qu’au « Cameroun qu’on remette en question les décisions du Comité exécutif de la Fifa. Il y a toujours eu des rallonges et aucune voix ne s’est élevée », dit-il. L’élection du président de la Fécafoot sera organisée dans la transparence. « Le football aux footballeurs cela ne veut pas dire aux anciens Lions indomptables », précisera Joseph Owona.

Sepp-Blatter-au-Cameroun
© Photo Camer.be

Parlant du regard qu’il porte sur le football africain, Sepp Blatter a affirmé que « le football se développe bien en Afrique dans son organisation, dans le jeu, même si dans certains pays, les anciens colons ont de la peine à réinvestir de l’argent dans ce continent. Issa Hayatou est d’ailleurs pour beaucoup dans ce développement ». Et, aujourd’hui, même si ce n’est pas beaucoup, cinq pays sur 32 participants au Mondial viennent d’Afrique et « feront probablement une belle coupe du monde », sans stress.

Source : © Cameroon Tribune

Par Angèle BEPEDE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz