Cameroun – Non-violence : le clergé catholique engagée pour la ligne diplomatique du Saint-Siège

Le clergé catholique engagée pour la ligne diplomatique du Saint-Siège | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

Toutes les paroisses de l’Archidiocèse de Douala ont organisé des marches en direction de la Cathédrale des Saints Apôtres Pierre et Paul de Bonadibong le 31 décembre 2016 en prélude à la Journée mondiale de la paix célébrée le 1er janvier 2017. Des marches, des processions et des prières pour confier la nouvelle année au Christ. CAMERPOST qui a suivi les déplacements des ouailles, peut affirmer sans l’ombre d’un doute que les chrétiens ont véhiculé des messages similaires à celui du Pape et qui obéissent à la ligne diplomatique du Saint-Siège pour l’année qui commence.

Une année placée sous le prisme de « la non-violence : style d’une politique pour la paix ». A en croire les chrétiens : « beaucoup de conflits ont marqué l’an 2016, trop de frustrations, des grèves, des malaises sociaux. Voilà pourquoi nous avons prié pour la paix au Cameroun et dans le monde. Seules la non-violence et la paix pourront apporter le calme et la sérénité dans nos Etats ». Cette couche soutient mordicus qu’il existe deux manières de construire la société: la violence et la paix. Par conséquent : « si la multiplication des foyers de violences a des conséquences sociales très graves, au contraire, la paix a des effets sociaux positifs et permet un réel progrès », affirme l’Eglise catholique.

En outre, dans le même sens, le message du Pape François encourage « à faire tout ce qui est possible pour négocier des chemins de paix, même s’ils semblent tortueux, voire impraticables. Alors, la non-violence ne sera plus une simple aspiration, un désir ou un rejet moral des barrières et des impulsions destructrices, elle sera une méthode politique réaliste, ouverte à l’espérance ».

En rappel, l’église catholique propose au monde entier de célébrer la journée mondiale de la paix depuis 1968, à l’instigation du Pape de l’époque, Paul VI. Ses successeurs ont poursuivi cette célébration et, aussi bien Jean-Paul II que Benoît XVI, ont tenu à marquer d’une manière solennelle l’entrée dans la nouvelle année. Le Pape François a, avec son style propre, repris le flambeau.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz