Cameroun – Ngaoundéré : Mebe Ngo’o installe de nouveaux responsables militaires – 26/03/2015

Mebe  Ngo’o a installé à Ngaoundéré de nouveaux responsables militaires
Mebe Ngo’o a installé à Ngaoundéré de nouveaux responsables militaires

Le premier commandant de  la Base aérienne 302 et celui du secteur militaire interarmées n°5 ont pris le commandement  hier  en présence  du  Mindef. Le ministre délégué  à la présidence de  la République, chargé de la Défense, Edgard Alain Mebe  Ngo’o, a entamé hier à Ngaoundéré dans l’Adamaoua,  une tournée d’installation des responsables nouvellement nommés à la tête d’unités des forces de défense  dans la partie septentrionale du pays. Dans la province « château d’eau du Cameroun »,  deux  hauts gradés de l’armée camerounaise ont pris le commandement dans la troisième région militaire interarmées.

D’une part, il s’agit du colonel Bouba Bakary, nommé comme premier commandant de  la base aérienne 302.  Le colonel Bouba Bakary, selon le Mindef, aura notamment pour mission  de  mettre en œuvre les conditions pour la montée en puissance de la base 302, en la sécurisant et en s’attelant à la défense de l’espace aérien, la sécurité des vols et la sécurité incendie, l’accueil des aéronefs… De  sources militaires,  la base aérienne 302, qui est une base multi rôles,  est très importante du fait notamment de sa position géostratégique, qui lui permet d’assurer la jonction entre le Nord et le Sud du pays.

La nomination d’un  commandant dans cette base  aérienne participe de la réorganisation des forces de défense voulue par le chef de l’Etat, afin de les rendre encore plus efficaces dans leurs missions. D’autre part,  le colonel Aweh Francis Anocha  a été porté à la tête du secteur militaire interarmées n°5.  Issu de la promotion  « Bravoure et persévérance » de l’Emia en 1984, ce dernier connait bien l’environnement de son nouveau poste pour avoir exercé à plusieurs fonctions de  responsabilités à Ngaoundéré.  Au-delà de ses missions traditionnelles de soutien entre  autres, il a été recommandé au colonel Aweh Francis Anocha, de s’inscrire dans l’esprit  des réformes engagées, avec le caractère interarmées du secteur militaire.

Aux deux nouveaux commandants, Edgard Alain Mebe Ngo’o a recommandé de se montrer à la hauteur de la confiance placée en eux, dans un contexte marqué par la lutte que mène le Cameroun à travers son armée pour préserver l’intégrité de son territoire , à travers la lutte contre  la secte islamiste Boko Haram, les incursions des groupes rebelles venus de la RCA,  les diverses formes de braconnage, etc. Au cours d’une cérémonie  très courue à la place des fêtes de Ngaoundéré, le Mindef a tenu  à louer le professionnalisme de l’armée camerounaise. Un savoir-faire qui s’est exprimé une fois de plus la veille, lors de l’arrivée du Mindef et de sa délégation dans le chef-lieu de l’Adamaoua.

A bord d’un avion de l’armée, les pilotes se sont déroutés vers  un aérodrome de dégagement, celui de Garoua en l’occurrence, compte tenu des conditions climatiques peu propices pour un atterrissage  à Ngaoundéré. Après quelque temps d’attente à Garoua, l’avion a pu redécoller et se poser sans dommages à Ngaoundéré lorsque la météo s’est améliorée. Aussi, Edgard Alain Mebe Ngo’o  a-t-il tenu  à apporter des précisions suite à l’amalgame fait par certains médias.

Source : © Cameroon Tribune

Par Steve LIBAM

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz