Cameroun – Nécrologie : Inoubliable Maman Rosette

Rosette Mboutchouang née Ndongo Mengolo et sa sa fille. | Photo © PRC

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, depuis ce fatidique jour d’octobre 2014 qui emporta la mère de la première dame, sans l’effacer des cœurs de bien des Camerounais.

A Bangou et ailleurs au Cameroun, toute occasion est bonne pour se souvenir de la valeureuse Rosette Mboutchouang, génitrice de la première dame du Cameroun, Chantal Biya. Ainsi, lors de la réception d’un ouvrage d’adduction d’eau potable d’une valeur de 70 millions Frs dans le groupement Bandenkop, projet initié et porté par la belle-mère du président de la République de son vivant, les participants émus se sont retrouvés à mêler des larmes à leur joie. « C’est un projet que Maman Rosette portait dans son cœur. J’ai à la fois un sentiment de tristesse et de joie : la tristesse d’inaugurer ce projet sans Mme Mboutchouang à mes côtés et la joie de voir enfin réaliser son rêve pour les populations », déclarait alors Célestine Ketcha Courtès, maire de Bangangté. « Si le bon Dieu ne nous avait pas envoyé Mme Mboutchouang, Bangou ne serait jamais ce qu’elle est aujourd’hui, en termes de développement. Elle restera gravée dans nos cœurs », assure une native du coin.

Mère de Chantal Biya

Elle n’avait donné naissance qu’à un seul enfant. Une fille : Chantal Biya, épouse du chef de l’Etat. Rosette Mboutchouang née Ndongo Mengolo a pourtant laissé orphelins de nombreux Camerounais. D’aucuns avaient trouvé abri auprès d’elle, bien avant que des liens de mariage n’unissent sa fille au président de la République, Paul Biya, et qu’elle ne connaissance l’ascension sociale. Au-delà de sa famille, de nombreuses personnes gardent d’excellents souvenirs de la défunte, la présentant comme quelqu’un d’affable. Elle était connue aussi pour son amabilité et son humour. Elle affectionnait chambrer son monde. « Elle avait l’art de dédramatiser et de tourner toute situation de crise en dérision. Vous arriviez paniqué, stressé, le visage serré… elle réussissait toujours à vous redonner le sourire avec ses plaisanteries hautes en couleurs. Quand on ne la connaissait pas bien, on pouvait trouver cela affligeant », assure un de ses gendres.

Infatigable, Maman Rosette, comme l’appelaient ses proches, l’était aussi. Levée aux aurores, elle s’assurait d’abord que toute la maisonnée et les visiteurs imprévus ne manqueraient pas à manger. Au quartier Anguissa, l’on se souvient des énormes marmites de nourriture encombrant sa cuisine et des foyers « éco gaz » qui tournaient quasiment 24h/24. Selon des proches, des inconnus, indigents et autres déshérités arrivaient et étaient servis. Sa cuisine était quasiment une soupe populaire. Elle savait écouter et trouver des solutions aux problèmes des gens. On n’avait pas besoin d’être proche d’elle pour bénéficier de son soutien. Elle a récupéré, formé et casé de nombreuses personnes. Elle avait le sens de l’équité.

A Bangou, petite commune du département des Hauts-Plateaux, région de l’Ouest, où elle a été maire de 2007 jusqu’à son décès, elle a laissé une immense œuvre. Il s’agit entre autres de la route Bangou carrefour- Bangou ville longue de 11 km entièrement bitumée. Tout comme celle qui va de Bangou ville à Batié en passant par Badenkop et Bapa longue de 20 km. De même, la route Bangou-Bandjoun d’une longueur de 18 km. A cette liste, il faut ajouter la construction des salles de classe, des cases communautaires, des forages, l’électrification rurale. Rosette Mboutchouang est décédée à 60 ans le 2 octobre 2014 à Johannesburg.

Source : © Cameroon Tribune

Par Yvette MBASSI-BIKELE

Poster un Commentaire

36 Commentaires sur "Cameroun – Nécrologie : Inoubliable Maman Rosette"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Abdoulaye Ndjilo

Qu’avons a foutre de ça et les camerounais qu’ils tuent alors vous publié aussi bêtise camer post

Joseph Ngouh

Comme si c’était un événement national ! ! ? ? Les gens ont d’autres chats à fouetter.

Hugues Hugues

Vous êtes méchants donnez nous le budget de ce folklore de funérailles….alors qu’il y’a des camerounais qui meurent de faim et de soif.pour moi ces soient disant funérailles,je les qualifie du n’importe quoi!

Edouard Kane

Vas travailler tu trouveras de la nouriture petit.ici ke tu le desires ou pas les funerailles sont bien la.vs pensez mm ke koi enfin.tu as faim mais tu achetes les mega?ahka le monde doit mtn sareter parcke le camerounais pareusseux a faim?sa fille est la premiere dame de ce pays mm la bible demande kon donne a cesar cekil merite.u voulais kon fasse ses funeraille coe un vulgaire koi?elle etait non seulemt mere mais aussi maire…

Hugues Hugues

Travailler où?tous les gros poissons que tu as vu aux funérailles là ont tous bloqué dis moi le contraire!les sous avec lesquels j’achète les méga ne me permettent pas de nourrir ceux qui ont faim et tu le sais mais le budget et budget je dis bien de ces funérailles peuvent et le fait même tu le sais.c’est la mère de la première oui,la bible dit laissez les morts se reposer en paix!

Hugues Hugues

Donnez à césar qui appartient à césar oui là c’était dans un contexte précis mais ici non et tu le sais.je ne voulais qu’on fasse ses funérailles comme ceux des vulgaires personnes comme mon feu père mais le coût est énorme pour un PPTE.

Hugues Hugues

Mr Édouard kane elle était maire oui.mais ce n’est que souvenir actuellement.tu connais l’histoire de cette dame depuis son décès?non tu ne connaîs pas…..j’ai pas de problèmes contre ces funérailles mais c’est de trop car il y’a plusieurs points négatifs concernant ces funérailles….

Marie Lmaconsolation

Bien parlé mon frère les aides servent a koi? Chacun reçoit les aides a son niveau. Le beau fils n est pas pauvre il y’a les amis la famille les gens n ont souvent rien a dire.

Hugues Hugues

Marie Mr kane a bcp à savoir et à connaître de ce pays!

Edouard Kane

Je ris seulmt.

Hugues Hugues

Il faut rire car le rire est bien pour la santé!

Rodrigue Donald Anandjou

Soyons moins violent dans notre ton mon frère, tu crois qu’il y a un secteur au Cameroun ou on se sent bien. Regarde des millions qu’on a dépensé pour ces funérailles. Tu vas seulement craquer si on te révèle le montant.

Edouard Kane

Atend dis moi unpeu tu pense ke chantal est incapabable d.organiser les funerailles de sa mere a ses frais?et mm si on prend ton budget pour le faire xa fait koi.si tu etais president tu ferais de mm a ta belle mere alors la ferme!!

Emmanuel Biboum

Bêtise allez avec ça làbas

Marie Lmaconsolation

Respectez les US et coutumes des gens a l ouest les funérailles ont été toujours une fête grandiose il y a familles qui organise plus que cela informée vous soyez moins aigri. La famille reçoit bcp d aide ce n est pas l affaire d une seule personne informées vous que de dire des sanite chaque tribu a des US et coutume et respectons les

Emmanuel Biboum

Bêtise allez avec ça làbas

Alfred Ngoumeni

C’est de la moquerie allez faire les funérailles là où elle était enterré (nvomeka)

Florentine Nya

Lol la vraie tombe c’est dans son Nanga/Eboko natale
Ne vous essouflez plus
Merci

Bouley Yolande

Je ne soutient pas l’initiative mais je dit seulement balaie d’abord ta cour avant de voir la saleté du voisin dans nos familles on fait des funérailles on dépenses aussi beaucoup d’argent on exige même des contributions même aux chômeurs alors que dans nos familles il ya des chômeurs il ya ceux qui ne mange pas qui ne partent même pas à l’école donc. ..

Marie Lmaconsolation

Bien dit ma chère

Douma Martine Serge Mimbouu

Mama Rosette ki t oubliera presente partout

Helene Wembe

Elle a construit ceci,elle a construit cela…et puis koi?c’était avec son argent?

Herve Kana

SON BEAU ÉTAIT PRÉSENT A ces FUNÉRAILLES ?

Edouard Kane

Keske tu apel funerailles?fallait partir a sa place noon

Pierre Fokem

Quel sourire, ça nous fait monter les larmes, repose en paix

Armand Mvondo Bisso

Morte à jamais ? Qui peut le dire ? Tu es vraiment encore vivante dans nos cœurs et nos esprits

Adalbert Balla

Que son ame reponse en paix

Joel Mekou

On ne dira pas que abdoulaye incarne le diable ou bien aime ce dont il veut nous faire savoir …!

Samuel Talom

On a estimé qu’on ne saurait enterrer “la mère de la 1ere dame” chez les Bamiléké.
Dans tous les cas de figure, il n’y avait aucune raison qu’on l’inhumãt à Mvomeka.
Alors qu’on ne vienne pas retourner le couteau dans la plaie en organisant des funérailles pompeuses à Badenkop,le véritable “chez elle” où on n’a vu ni sa fille,ni aucun de ses petits fils !!!

Jordan Flore

Rip mama rosette

Eloi Tankou

Les militants du rdpc savent qu,ils perdent du terrain et jouent à la récupération partout.ils forcent les bourgeois bamiléké de cotiser de l’argent pour les funérailles.

Germain Ngassa

Temps que Biya est là, ils la petite masse autour de l’époux et de sa femme ,et de son époux a bangou par bangangte se souviendront toujours d’elle,car trop de gros sous sont auteur de se funeraille .mais pour un peuple qui peines a survivre c’est un non événements.

Marie Lmaconsolation

N n exagerons pas vous trivez que c est avec l argent de l état. Regardez ceux qui etzint dans le comité d organisation ce sont des richissime bamiléké regardez les invites que il y avait chacun a donne sa contribution même le habitants . nous en faisons un peu trop. Même le simple bamiléké dépense pour organiser les funérailles et il y a tjrs de s contribution. Arrêtons un peu avec la jalousie

Judith Lowe Fosso

RIP

Martin EPoh

Je crois que Samuel Talom a raison quelles sont ces funérailles qu’aucun membre de la famille n’est présent

Albert Mateke

Danielle très surpris que tu te souvienne de cette dame qui sauf erreur de ma part ne t’aurais rien apporté, est ce parce qu’elle était la belle mère de Paul Biya?

wpDiscuz