Cameroun – Nathan Wounembiana : le volley avant tout

Le Camerounais Nathan Wounembaina sous les couleurs de Maaseik, en janvier 2013. | © AFP / YORICK JANSENS
Le Camerounais Nathan Wounembaina sous les couleurs de Maaseik, en janvier 2013. | © AFP / YORICK JANSENS

Pilier de la sélection nationale camerounaise, capitaine de Chaumont, ce volleyeur poursuit en France une carrière qui l’a vu passer par l’Algérie, l’Égypte et la Belgique.

À Chaumont, quand un passant culmine à plus de 1,90 m et qu’il promène une allure encore jeune, la question ne se pose pas. Il s’agit, sauf exception, d’un joueur de l’équipe de volley-ball, membre de la Ligue A française, dont elle est devenue l’une des valeurs sûres. Nathan Wounembaina, avec son 1,98 m, sa démarche nonchalante et sa casquette noire vissée sur le crâne, ne passe pas inaperçu, comme ses deux coéquipiers serbe (Milos Terzic) et bosnien (Gojko Cuk), qu’il croise brièvement au Parisien, le bar branché du centre-ville de la préfecture de la Haute-Marne (23 000 habitants).

Un fort attrait pour les petites villes

« Ici, c’est relativement tranquille. Les gens nous reconnaissent, car l’équipe est très suivie, mais ils sont respectueux. J’aime bien les petites villes. Il n’y a pas grand-chose à faire, et ça a l’avantage de t’obliger à te concentrer sur ton métier. Et puis si on veut bouger, il y a Dijon, Nancy, Troyes et même Paris qui ne sont pas très loin », explique le Camerounais de 31 ans, qui achève sa troisième saison au Chaumont VB 52.

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz