Cameroun – Musique : “Jóa” l’autre face de Coco Mbassi – 17/11/2014

La pochette de l'album "Jóa" de Coco Mbassi.
La pochette de l’album “Jóa” de Coco Mbassi.

Etre soit même tout en restant ouvert sur le monde. Tel est le message véhiculé par  le dernier Album de l’artiste camerounaise Coco Mbassi.

L’album dont il est question est un opus d’une douzaine de titre. Intitulé “Jóa”  et sortie en septembre 2014, cet album passe pour être celui de la maturité, ce qui justifie le titre Jóa, en langue Douala. Dans ses douze titres, Jóa révèle le voyage musical et existentiel de la chanteuse. Après avoir adopté ce que le monde avait à offrir, elle retourne aux sources et plonge dans son patrimoine culturel pour en extraire tout ce qu’il y a de plus précieux.
L’esthétique de Jóa exhibe, honore et célèbre la diversité des sources musicales qui englobent l’Afrique de l’ouest et l’Afrique centrale. Les thèmes caractéristiques de Coco Mbassi (garder la foi face à l’adversité, l’amour, l’espérance, les souvenirs et les promesses) sont imprégnés d’un mélange d’instruments africains traditionnels, tels que le djembé et la kora, nourris par des phrases de guitare acoustique africaine.

Jóa n’est pas un comeback, mais plutôt une fête en l’honneur du retour au pays, où les auditeurs se délecteront en écoutant ces chants émouvant qui honorent la beauté et la complexité de la vie. Les connaisseurs de la musique africaine identifieront une variété de rythmes du Cameroun, du Mali et du Sénégal, pour n’en citer que quelques-uns.
Fidèle à son style acoustique et minimaliste, Coco Mbassi tisse son chant avec aisance, virevoltant des ballades mélancoliques aux rythmes joyeux. Sans excès, Jóa met en exergue la beauté absolue des rythmes africains. Un des temps forts de l’album est son excellent hommage à Bazor, également connu sous le nom de Dina Bell (un des plus grands compositeurs de makossa) ; son interprétation acoustique subtile de l’œuvre de Dina Bell est incomparable, une remémoration du bon vieux temps qui souligne réellement la qualité innée d’un genre musical qui se prête à des reprises délicieuses et inattendues. Sans ostentation, l’interprétation de Coco Mbassi est apaisante, pleine d’émotion, et fidèle à son âme. Jóa embarquera sans aucun doute l’auditrice/teur dans un voyage intérieur délicieux qui l’ouvrira aux possibilités musicales infinies qu’offre l’Afrique.

 Dans ses albums précédents, Coco Mbassi invitait ses auditeurs à un voyage musical où son identité africaine absorbait la musique classique (Sépia) et le jazz (Sisea). Son mélange hybride et intuitif de styles musicaux divers en a fait la préférée des aficionados des musiques du monde, et les distinctions qu’elle a reçues sont la preuve à la fois de son universalité et de sa singularité.

© CamerPost – Nathalie ETOKE et Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz