Cameroun : MTN compte sur la 3G pour tirer ses revenus du Data en 2015 – 23/04/2015

Philisiwe Sibiya, directeur général de MTN Cameroon | Photo d'archives
Philisiwe Sibiya, directeur général de MTN Cameroon | Photo d’archives

La filiale camerounaise de l’opérateur de téléphonie mobile sud-africain MTN International, compte sur les 253 sites qui sont actuellement déployés pour les services de la 3G, dont elle a acquis la licence d’exploitation en mars 2015, pour accroitre la part de revenus générée par la consommation des données, a-t-on appris des performances financières du premier trimestre 2015 publiées le 23 avril sur le Johannesburg Exchange (marché financier sud-africain).

Un objectif qui comporte ses parts de défis, car les premières expériences clientèles des services de la 3G fournis par l’opérateur  et son concurrent direct, la filiale locale du groupe français Orange, n’ont pas véritablement convaincu les utilisateurs, malgré les offres promotionnelles, tant en terme de rapport volume-prix, que de l’accès moins chère aux terminaux appropriés. Un responsable de l’Agence de régulation des télécommunications a essayé d’expliquer la situation, mais n’a pas convaincu tout le monde, notamment la ligue des consommateurs qui menace de porter plainte à ces opérateurs pour publicité mensongère, si jamais la qualité de service ne s’améliore pas.

Mais, au-delà de ces difficultés dans le lancement de ses services 3G, MTN Cameroun annonce une nouvelle progression de sa base clientèle, qui a désormais atteint, selon elle, 10,1 millions d’abonnés, en hausse de 4,9% comparé aux chiffres de fin décembre2014. En progression aussi, le nombre de minutes d’appel qui, entre décembre 2014 et mars 2015 a évolué de 15,4% et 23,4% comparé au 31 mars 2014. L’entreprise se satisfait de cette performance qui intervient en pleine bataille des prix avec d’autre concurrent, notamment Orange Cameroun, Camtel, et Nexttel, le tout dernier. L’opérateur télécoms explique ce succès par la multiplication des offres promotionnelles, notamment des minutes gratuites d’appels le dimanche, des facilités à l’international et des récompenses faites à certains clients.

Une stratégie qui finalement doit encore faire ses preuves sur le revenu moyen par utilisateur (ARPU). Même si ce dernier indicateur exprimé a augmenté de 2,7%  d’un trimestre à l’autre, pour atteindre 2225 FCfa au 31 mars 2015, contre 2166 FCfa au 31 décembre 2014. A l’observation, on est loin du revenu moyen de 2469,15 FCfa généré par utilisateur au 31 mars 2014. Libellé en dollar américain, la monnaie internationale du retour sur investissement, le revenu par utilisateur affiche une courbe descendante sur les 4 derniers trimestres. De 5,6 $ au 31 mars 2014, il a progressivement reculé pour se situer à seulement 3,6$.

On pourrait y voir le contrecoup d’une parité dollars/FCfa, qui a continué à e dégrader en défaveur du francs Cfa. Mais dans une perspective plus globale, on relève d’ailleurs que l’amélioration de l’ARPU constitue désormais un défi majeur pour MTN Cameroon.  Lorsqu’on examine les chiffres de l’entreprise sur les cinq dernières années, on peut constater que si le nombre d’abonnés a beaucoup progressé passant du simple au double (5 millions en 2010 vs 10 millions en fin 2014), le revenu moyen par utilisateur libellé en dollars US, a suivi lui, une courbe inverse, passant de 8 $ à la fin 2010 à seulement 4 $ à la fin de 2014. Une situation qui fait ressortir que le taux de transformation des clients conquis reste encore un peu faible. De l’autre côté, on observe aussi que cette situation a un impact sur le taux de marge opérationnelle, qui est parti de 46% (2010), à 43% en 2014.

Source : © Investir Au Cameroun

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz