Cameroun – Mounchipou Seidou : La triste fin d’un ancien commis de l’Etat

Mounchipou Seidou, ancien ministre Camerounais des Postes et Télécommunications | DR
Mounchipou Seidou, ancien ministre Camerounais des Postes et Télécommunications | DR

L’ex-ministre des Postes et Télécommunications quitte brutalement la scène après une fulgurante carrière dans l’administration publique.

Me Nasser, avocat au barreau du Cameroun, un des fils de Mounchipou Seidou, est au four et au moulin au Cameroun, pour les préparatifs des obsèques de son père, décédé dans la nuit de dimanche à lundi dernier, 18 janvier en France. Pour ce faire, il va sans doute multiplier les voyages sur l’axe Yaoundé-Foumban qu’il connait bien. Un nouveau challenge pour cet avocat, organiser des obsèques dignes de la réputation de son père, qui avait déjà dû revêtir, aux côtés de confrères engagés, la robe d’avocat pour assurer la défense de son père mis en cause, alors qu’il était ministre des Postes et Télécommunications, devant la justice camerounaise dans une rocambolesque affaire de détournement de deniers publics qui arrosait plusieurs personnalités.

L’ex-ministre Mounchipou Seidou quitte brutalement la scène alors qu’il préparait, non plus pour la Justice qui l’avait déjà condamné, mais pour la postérité, sa propre version des faits dans un ouvrage à paraitre et qui selon plusieurs proches, occupait l’essentiel de son temps. C’est donc la fin de parcours d’un haut commis de l’Etat qui décède à 69 ans, après avoir roulé sa bosse dans l’administration camerounaise. Diplômé de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam), administrateur civil promotion 1981, il est nommé la même année, 1er adjoint au préfet de Kribi dans le département de l’Océan dans ce qui était alors la province du Sud.

Source : © Le Jour

Par Claude Tadjon

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz